Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Industry Story] Les hommes préfèrent les blondes

Guillaume Dessaix

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Ce matin de juin 1945, le capitaine Ronald Reagan assigne au photographe David Conover une nouvelle mission. Objectif : réaliser reportage pour hebdomadaire militaire Yank Magazine. Sujet : implication des femmes dans effort de guerre. Lieu : Radioplane Company, Van Nuys, Los Angeles.

Après un rapide tour des ateliers, le caporal Conover fixe son point de mire. Sans hésitation. « Une qualité lumineuse dans son visage, une fragilité combinée à un dynamisme étonnant. » Premier regard bienveillant d’un homme sur une esseulée, déjà maintes fois brutalisée. À 19 ans, Norma Dougherty se sent prête à incarner l’Américaine vaillante, boulonnant pour la patrie, soutien aux hommes partis au front. Non loin de son Jim de mari, lui aussi employé de l’usine, l’ouvrière aux boucles rousses est chargée de l’inspection des parachutes et de l’ignifugation des ailes d’avions. Une tâche peu visuelle, pas assez glamour pour l’objectif. On l’invite donc à poser avec le OQ-2. Ce petit avion rouge, cible destinée à l’entraînement des soldats américains, est généralement bien vite réduit en miettes. À l’issue de la séance photo, Conover convainc Norma que sa place n’est pas ici, mais à la une des magazines. Et lui conseille de s’inscrire dans une agence de mannequins. Trop jeune épouse tombée dans l’ennui et la routine, Norma quitte tout. Usine et époux.

Le drone et la carrière de Norma décollent. L’appareil devient le premier avion sans pilote vendu en masse dans le monde et sera promu aéronef de reconnaissance pendant la guerre du Vietnam. Elle, modèle, pose pour des dizaines de revues. Puis la 20th Century Fox, la Columbia et la MGM la font tourner. Onze films en trois ans. Norma reviendra pointer à l’usine en octobre 1951. Autre séance photo, autre mission : célébrer sa success story. Une nouvelle identité, désormais actrice à la chevelure blond platine. Un sex-symbol planétaire. Quant à David Conover, il restera dans l’histoire comme le photographe qui, un matin de juin 1945, a découvert Marilyn Monroe. 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle