Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Industry Story] L’Usine Nouvelle – Le site Peugeot de Sochaux comme vous ne l’avez jamais vu

Guillaume Dessaix , ,

Publié le

[Industry Story] L’Usine Nouvelle – Le site Peugeot de Sochaux comme vous ne l’avez jamais vu
Monsieur Lebrun et ses apprentis sur la route du savoir.

Et au milieu coule une rivière. Deux randonneurs admirent la vallée verdoyante du Doubs en contrebas. Direction la Suisse. Sur la route, un automobiliste au volant de sa 403 blanche leur propose de les rapprocher. Après Montbéliard, les voici arrivés à Sochaux, au pied des usines Peugeot. Une visite s’impose.

Ce documentaire du milieu des années 1950 est une commande de la marque au lion. Monsieur Lebrun accueille les jeunes gens et entame une visite pédagogique des 35 hectares. Comme le spectateur, les visiteurs sont des novices et vont découvrir le fonctionnement de l’une des plus grandes cités industrielles d’Europe avec ses 17 000 salariés. Du matériau premier au produit final. La forge d’abord, avec la fonte liquide, le vilebrequin estampé puis ébarbé, l’usinage des pignons... Chaque étape est filmée et commentée. Viennent ensuite l’usine de mécanique consacrée au moteur avec ses 3 000 machines-outils. Les cotes des cylindres sont vérifiées par un contrôleur utilisant un pneumatique Solex. La présence de convoyeurs et d’outils d’aide offre aux ouvriers une grande aisance pour travailler. L’accent est mis sur la "qualité de la main-d’œuvre franc-comtoise, légendaire au pays de l’horlogerie". Le contrôle est lui aussi un sujet fort du circuit. Chaque élément est vérifié, examiné, voire scruté, au micron près, tout le long de la mise en forme. Rien n’est laissé au hasard. Le futur acheteur peut être rassuré. Dégraissage de la tôle dans une marche continue, pistolage automatique, couche d’apprêt séchée par lampe infrarouge, laque synthétique... Les ouvriers ne portent pas de masque ? "C’est inutile, l’aération, est assurée par une ventilation d’air filtrée et un rideau de circulation d’eau élimine les vapeurs nocives." Soit.

Un moment charnière de l’industrie où se mêlent encore tradition des gestes, bruit assourdissant des machines, ouvriers en nombre qui manipulent, frappent, poinçonnent les pièces, et la modernité du site avec l’automatisation, convoyeurs aériens et machines-outils nouvelles. Après les derniers tests sur différents types de route, les 203 et 403 sont terminées, prêtes à rejoindre les points de vente. Les deux apprentis, en hommes avertis, repartent sur les routes de la région. À pied. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle