Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Industry story] Hergé reporter - Un dessinateur chez l’Oncle Sam

,

Publié le

[Industry story] Hergé reporter - Un dessinateur chez l’Oncle Sam
Tintin en Amérique, aux prises avec l’usine Ford de River Rouge.

À Chicago

C’est en pleine prohibition que Tintin débarque dans la ville du crime. Sa mission, donner du fil à retordre au vrai Al Capone. Hergé n’a qu’une idée en tête : ancrer ses aventures dans un monde réaliste. Siemens, Coca-Cola, Citroën, Shell, Ford, Standard Oil… Au bord des routes, sur un train ou avec les voitures dans lesquelles le reporter s’enfuit, les marques sont des références proches des jeunes lecteurs. Comme un journaliste, Hergé enquête et assemble photographies, coupures de presse, publicités, catalogues. "Paris-Match" et "National Geographic" sont aussi des sources inépuisables. Son obsession est l’exactitude. Celle des objets. Les détails sont précis. Les autos sont des répliques des modèles en vogue. Celle des lieux. Pour "Tintin en Amérique", Hergé puise dans le best-seller "Scènes de la vie future" de Georges Duhamel. L’écrivain y détaille l’Amérique de l’entre-deux-guerres et y dénonce une société de consommation où la publicité envahit l’espace et où la production de masse écrase l’homme.

Pendant ce temps-là

Tintin est convié par le directeur des établissements Slift. Une reproduction des célèbres abattoirs Swift & Company de Chicago. Le scélérat lui vante les merveilles de ses installations et de l’économie circulaire : "Les usines d’automobiles envoient leurs vieilles voitures et nous en faisons des boîtes de corned-beef neuves, qualité garantie."

Quand soudain…

Tintin est poussé dans les énormes malaxeurs… Pour représenter le site, Hergé s’inspire d’une photo de l’usine Ford de River Rouge, la plus grande du monde. Les cheminées y grattent le ciel et les tapis roulent dans des passerelles couvertes sous des réservoirs haut perchés. Ouf ! Tintin ne doit son salut qu’à une grève des ouvriers. Tiré d’affaire, une nouvelle aventure peut commencer. Hergé parviendra-t-il à faire marcher Tintin sur la lune ?

Lisez la suite dans le prochain numéro de "L’Usine Nouvelle"

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus