[Industry Story] De bonne guerre - Ariane est née sous le IIIe Reich

Guillaume Dessaix

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

[Industry Story] De bonne guerre - Ariane est née sous le IIIe Reich
Fête de familles à Vernon.
Elle aurait pu s’appeler Guillaume Tell, Orion ou Pénélope. Ce sera Ariane. Après deux tentatives avortées, la fusée s’apprête à décoller pour la première fois ce 24 décembre 1979. Portée par quatre moteurs Viking et trois décennies de recherche. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Alliés se déclarent une lutte féroce, mais silencieuse. Secrète même. Tous se disputent une main-d’œuvre qualifiée. Celle qui a, pendant plus de quatre ans, servi les intérêts du IIIe Reich sur la base de Peenemünde, dans le nord de l’Allemagne. Ingénieurs et techniciens chevronnés y ont conçu le V2, le tout premier missile balistique. Une arme révolutionnaire capable d’atteindre les principales capitales européennes. Ces cerveaux allemands représentent un[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte