Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Industries de fiction : The Office, la vie de bureau décomplexée

Aurélie M'Bida

Publié le

Série d'été Du 3 au 7 août, pour cette nouvelle série de l’été, la rédaction enfile ses lunettes 3D pour visionner des dizaines et des dizaines de films, séries ou autres dessins animés, à la recherche de marques, fabriques et produits forts voisins de marques qui existent réellement. Des fausses marques de voitures aux fausses usines, quelles sont les entreprises qui ont inspiré les auteurs ? Le meilleur de l’industrie en fiction, et les notes de crédibilité attribuées par L’Usine Nouvelle. Aujourd’hui : cap sur la ville de Scranton dont la vie de son usine de fabrication de papier (pas si imaginaire), Dunder Mifflin, est mise en scène dans la série US, The Office.

Adaptation américaine (et aboutie) de la série britannique éponyme à succès, The Office raconte le quotidien des employés de bureau d'une société de fabrication et de vente de papier en Pennsylvanie. Sous la forme d’un faux documentaire, la série humoristique est confondante de réalité tant elle s’immisce dans les relations ordinaires entre les gens au travail. Rien de palpitant sur le papier, pourtant The Office a surfé sur le succès durant 9 saisons, grâce à ses personnages mythiques, attachants, drôles, extrêmes ou tout simplement barrés… Chez Dunder Mifflin, on fait presque tout sauf travailler ! Explication de texte au travers de quelques éléments.

 

Les locaux, plus vrais que nature

Quoi de plus réaliste que les bureaux de l’entreprise ? Un vaste open-space divisé en "decks". Ou encore un hangar à n’en plus finir.

 

L’équipe : des individualités poussées à l’extrême

  • Le patron, le bout-en-train autoritaire

Michael Scott, interprété par l’inénarrable Steve Carell, est le Directeur régional de la compagnie. Personnage principale de la série, Michael est présenté comme l’exemple type du manager incompétent : celui qui veut être perçu comme un ami, comme le meilleur et le plus drôle, plutôt que comme un boss, craint par ses subordonnées. N’hésitant pourtant pas à imposer son autorité…à mauvais escient, à proférer des injures et autres remarques sexistes ou déplacées. Il reste apprécié, dans le fond, par ses collaborateurs – surtout lorsqu’il quitte l’entreprise ou quand il organise des activités récréatives sur le lieu de travail.

On connaît tous ce genre de personnage, non ?

  • L’assistant du directeur régional, l’envieux loufoque

Contrairement aux autres employés, qui se plaignent régulièrement des abus d’autorité de Michael Scott, son assistant Dwight Schrute ne désire qu’une chose : être son ami. Accroche-cœurs, lunettes démodées, chemisette, cravate trop courte,  et discours improbable, Dwight est l’un des personnages les plus drôles de la série. Le carriériste à peine voilé, usant de manœuvres bizarres pour réussir, n’a jamais la langue dans sa poche. "Rien ne me stresse vraiment. Sauf d'avoir à obtenir l'approbation de mes subalternes", l’une des citations de Dwight. Là encore un bon point dans la proximité avec la réalité du monde du travail.

  • Jim et Pam, l’amour au bureau

Jim Halpert et Pam Beesley, c’est LE couple de la série. De collègues, à amants, fiancés puis mariés, un bébé. Regards complices, baisers volés et à peine cachés, la maison au bureau, le bureau à la maison. Barbie et Ken de Dunder Mifflin. Il fallait cet ingrédient à la série pour être crédible. Bon point encore.

  • Ils ne sont pas au placard, mais presque

Kevin Malone, le gros nounours un peu stupide qui mange des barres chocolatées toute la journée. Phyllis Lapin, le cliché de la senior qui oublie ses rendez-vous, adepte de la sieste au bureau. Ou encore Creed Bratton. Qui est Creed ? Où est Creed ? Creed n’en sait rien.

Un concentré des individualités dont on peut croiser la route durant notre carrière, mais cette fois-ci, toutes sont réunies dans une même société.

 

Le business, pas au centre des préoccupations

A Dunder Mifflin, Inc. Paper Company, l’essentiel c’est de bien s’amuser.

 

Note de crédibilité de The Office (US) : 8/10

Parce que c'est la dernière de la semaine, un peu de générosité ne fait pas de mal. Toutefois, les deux points retirés s'expliquent aisément par le fait qu'un entrepôt où on ne travaille pas, et un service commercial où on joue aux cartes...ça n'existe pas ! Enfin, pas vraiment.

 

Aurélie M'Bida 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle