L'Usine Energie

Industries de fiction : GTA, la parodie à tout-va

, , , ,

Publié le

Du 3 au 7 août, pour cette nouvelle série de l’été, la rédaction enfile ses lunettes 3D pour visionner des dizaines et des dizaines de films, séries ou autres dessins animés, à la recherche de marques, fabriques et produits forts voisins de marques qui existent réellement. Des fausses marques de voitures aux fausses usines, quelles sont les entreprises qui ont inspiré les auteurs ? Le meilleur de l’industrie en fiction, et les notes de crédibilité attribuées par L’Usine Nouvelle. Aujourd’hui : retrouvons GTA, le vilain garçon du jeu vidéo, accusé d'inciter à la haine et aux pires violences toute une génération de petits (et de grands) enfants. Il reste dans tous les cas  une prodigieuse parodie des excès plus ou moins assumés de nos sociétés dans lequel Rockstar, l'éditeur américain de GTA, détourne des marques célèbres.  

L'automobile

Impossible de ne pas commencer ce passage en revue des principales parodies d'industriels sans commencer par l'automobile. Lancée en 1997, GTA représente en effet l'acronyme de Grand Theft Auto, en référence au vol de voiture, une des activités principales de ce jeu vidéo qui consiste à faire son trou en tant que gangster en devenir dans une ville fictive mais inspirée par New York pour Liberty City, Miami pour Vice City ou encore Los Angeles pour Los Santos.

Dans le dernier épisode de la série, on peut ainsi tomber sur la dernière sportive Voltic de la marque Coil (littéralement "bobine"), une référence évidente à Tesla et à sa berline Model S. En bonus, on appréciera le slogan "the new silent killer", soit "le nouveau tueur silencieux". 

L'automobile "thermique" reste bien sûr particulièrement bien représentée, avec notamment de nombreuses parodies des marques américaines et des berlines allemandes, comme ici avec Benefactor

L'agroalimentaire et produits de consommation

GTA ne pouvait pas se passer de ce symbole de l'Amérique, énergique mais obèse : le soda ! Avec en tête de gondole, un certain eCola et son slogan "Deliciously Infectious" (qu'on peut traduire par "délicieusement mauvais pour la santé") et Sprunk.

Côté alcool, même la bière d'abbaye est représentée avec une Dusche Gold visiblement inspirée par une marque comme Leffe.

Côté cigarettes, la marque Redwood a remplacé un certain cow-boy par un chef indien fumant son calumet.

La "junk food" est également bien représentée avec par exemple cette publicité pour une barre chocolatée.

Le luxe

Le secteur du luxe en prend également pour son grade. On vous laissera traduire vous-même le slogan de ce faux flacon de parfum "Chanel", sobrement renommée "Le Chien" dans sa parodie américaine !

Pour compléter la liste dans la haute couture française, Sebastien Dix et Perseus se veulent les alter ego de Christian Dior et Hermès.

L'énergie

GTA n'hésite pas non plus à rebondir sur les principaux clichés concernant les Américains et la consommation d'énergie. Cette affiche de la "Compagnie pétrolière de Los Santos" fait ainsi référence à la fois à la crainte d'une montée en puissance de l'économie chinoise, en appelant à cesser les importations de pétrole chinois, mais aussi à la ruée récente sur le gaz de schiste avec le slogan "Let's go fracking" ("fracking" faisant référence à la technique controversée de fracturation hydraulique).

Cette affiche joue de son côté sur l'opposition de certains à l'installation d'éoliennes pour cause de pollution visuelle avec le slogan pour le moins ironique "protégez notre environnement, à bas les éoliennes".

Le numérique

A l'heure des réseaux sociaux et de l'ultraconnectivité, GTA s'amuse d'une frontière de moins en moins claire entre vie privée et vie publique. Facebook est ainsi remplacé par un "Life Invader", litttéralement "l'envahisseur de vie", et Twitter par "Bleeter", "celui qui bêle".

La parodie d'Apple, iFruit, s'affiche sur de nombreux smartphones à Los Santos. La publicité promet un smartphone "3% plus fin, 3% plus rapide, pour 30 heures de file d'attente".

Android a aussi son équivalent avec ce Chatterbot tournant sous Drone.

 

Crédibilité industrielle de GTA : 9/10

GTA n'est pas loin de décrocher la note maximale, tant les différents industriels caricaturés font référence à de vraies entreprises. Mais il s'agit (heureusement) d'une parodie, avec ce que cela implique en termes d'éxagération et de fantaisie, et non d'un jeu vidéo de simulation cherchant à coller à tout prix avec la réalité. C'est ce qui lui fait perdre un point de crédibilité mais en fait aussi une des séries cultes du jeu vidéo.

Merci à @Koboyboyboy et à son blog GTAds5, qui recense l'ensemble des publicités présentes dans "GTA V"

 

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte