Industriels et consommateurs votent pour un "Made in France" plus fort

Plus d’un an après le lancement du Made in France dans l’Hexagone, consommateurs et chefs d’entreprises ont conscience de l’impact du critère de fabrication nationale, selon le dernier sondage publié le 21 novembre par les sociétés Atol et Majencia, membres fondateurs de l’association Cedre.
Partager
Industriels et consommateurs votent pour un

Le constat est sans appel. 46% des Français considèrent que le pays de fabrication d’un produit est un critère de choix déterminant ou souvent pris en compte dans l’acte d’achat. Vient ensuite pour 29% des Français le respect de l’environnement.

L’étude démontre pourtant que paradoxalement l’argument du Made in France est moins souvent mis en avant par les entreprises que l’aspect environnemental. Or, selon Philippe Peyrard, Directeur Général Délégué de la coopérative des opticiens Atol "dans un environnement concurrentiel comme le nôtre, le Made in France peut être un atout pour gagner des parts de marché".

Un argument qui est à prendre plus ou moins en compte sur les produits. En effet, le rapport précise que l’impact du pays producteur diffère selon les produits. L’alimentation arrive largement en tête des produits Made in France avec 9 Français sur 10 qui disent attacher de l’importance au Made in France pour ces produits, devant l’équipement pour la maison (60%), l’automobile (60%), l’équipement pour la personne (58%) ou encore des lunettes (58%). A l’inverse, le critère Made in France est beaucoup moins important dans le secteur du high tech.

"Sous-traitance Made in France"
Du côté des chefs d’entreprise, l’importance de ce critère d’origine nationale se trouve ailleurs. Et surtout dans le choix de leurs sous-traitants. Pour 74% d’entre eux, le Made in France est un critère de première importance dans le domaine. Il est aussi essentiel pour 66% d’entre eux dans le choix des produits manufacturés et pour 58% dans celui des matières premières.

Et l’importance de la sélection des sous-traitants semble se retrouver dans la perception tant de la chaine de production que du produit final par les consommateurs. Selon le rapport, le gage du Made in France est pour le grand public une référence de qualité, mais aussi un acte citoyen de soutien de premier ordre pour l’industrie et le marché de l’emploi en France. Pour les entreprises, ce critère est pour 29% d’entre eux un argument de vente, pour 24% un outil marketing et pour 26% un critère retenu dans la politique d’achats dans leur entreprise.

"Nous nous devons d’agir et d’être soutenus par les pouvoirs publics, nos clients et nos utilisateurs pour contribuer ensemble à ce renouveau industriel indispensable au redéveloppement de l’emploi", indique Vincent Gruau, Président Directeur Général de Majencia, leader français du mobilier de bureaux et de l’aménagement d’espaces tertiaires.

Reste un problème : 82% des consommateurs et 75% des dirigeants de PME / ETI estiment que les produits fabriqués en France restent plus chers que les autres. Un critère qui doit être modéré pour 66% des répondants.

Et sur ce point, chefs d’entreprise et consommateurs sont désireux d’une démarche plus volontariste de la part de l’Etat dans le développement de ce label.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS