[Industrie story] Les foudroyés, quand le charbon tue

Guillaume Dessaix

Publié le , mis à jour le 23/10/2017 À 07H51

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Il pleut depuis des jours. Le vendredi 21 octobre 1966, le brouillard flotte du bas des terrils jusque dans les rues galloises d’Aberfan. Les hommes sont déjà à la mine, les enfants à l’école, pour le dernier jour avant les vacances. Jeff s’assoit à sa place, un album de Tintin sous le bras. Le maître entame sa leçon de mathématiques. Il est 9 h 15 Deux heures plus tôt, des mineurs découvrent que le sommet du terril numéro 7 s’est enfoncé de quelques mètres. Les premiers éboulements se produisent. Inquiète, l’équipe installée sur les hauteurs tente de prévenir le village, en vain. Le câble du téléphone a été volé. Aucune communication possible. À 9 h 15, la fondation cède et le crassier se désintègre. Une vague de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte