Industrie du futur : l'approche "techno push" ne va pas suffire

Ce n'est pas aux technologies de l'usine du futur de trouver leur débouché. C'est à l'industrie de savoir ce qu'elle veut être demain et ce dont elle a besoin pour y arriver. Et ça c'est, peut-être moins un travail d’ingénieur que de désigner, non ?

Partager
Industrie du futur : l'approche

Lancement du fablab de l'Alliance Industrie du Futur, FactoryLab , ouverture d’une usine-école pour l’industrie du futur par le Boston Consulting Group de l'autre, conférence Smart Manufacturing… Cette dernière semaine de septembre 2016, les initiatives pour promouvoir les technologies de l'industrie du futur (industrie 4.0 chez les Allemands) ont foisonné sur le site de Paris-Saclay. Mais chercher à faire entrer de force (ou presque) réalité virtuelle et augmentée, robotique collaborative et autres machines connectées intelligentes, via des vitrines technologiques, comme s’en est donnée mission l’Alliance Industrie du futur lancée en juillet 2015, par les fédérations industrielles françaises… Est-ce vraiment la bonne manière de faire ?

L'impasse des vitrines technologiques

Chercher coûte que coûte, à grand frais publics (l'Etat a encore investit 820 000 euros dans 4 projets du FactoryLab a déclaré le secrétaire d'Etat à l’industrie, Christophe Sirugue, lors de l'inauguration de la plate-forme), des usages industriels aux technologies sorties des labos du CEA, est-il vraiment le meilleur moyen de (re)construire une industrie française et européenne compétitive, efficace, adaptée aux besoins, « attractive et respectueuse de ses salariés », comme l’espère Christophe Sirugue ?

Certes, ces technologies promettent de réduire la pénibilité des tâches, de mieux former les opérateurs, de les assister, d'apprendre aux machines à s'autocontrôler... Mais la quête (un peu désespérée) de scénarios d'usage autres que les tireurs au râteau de nos routes de Colas pour les exosquelettes du CEA (RB 3D) ou des technologies d'apprentissage du geste de peinture de voitures en réalité virtuelle hyperréaliste - que PSA testait déjà dans son Technocentre il y a cinq ans ! - montrent les limites d'une politique basée sur le « techno push ».

La technologie au service de l'usage, pas l'inverse

C'est en repensant l'usage du téléphone intelligent qu'Apple a révolutionné nos modes de communication. C'est en réinventant le design de nos mobilités, de nos modes d'information, de consommation, que les géants du numériques chamboulent nos économies et nos sociétés. La technologie n'est pour eux qu'un moyen. Pas une fin.

L’industrie 4.0 doit remettre l’homme au centre de ses préoccupations avance Tommaso Pardi, sociologue à ENS Cachan. Selon lui « La nouveauté dans cette version 4.0 de l'industrie du futur, c'est que ce paradigme (le remplacement de plus en plus important des hommes par des machines imposantes) semble remis en question car l'homme reprend sa place. Nous ne concevons plus la production standardisée comme une économie d'échelle mais comme une production de moindre qualité. », explique–t-il dans une interview accordée au organisateur de la conférence Smart Manufacturing Paris-Saclay.

Pour un design industriel humaniste

Et parce que « les ordinateurs ne savent pas encore créer ou innover seuls sur l'ensemble des étapes de la conception à la production en passant par le marketing », Tommaso Pardi croit « en l'opportunité d'une inversion de la tendance historique, celle du remplacement des Hommes par des machines ».

Si l'industrie veut se dessiner un futur compétitif et humaniste, la technologie seule ne suffira donc pas. Sans repenser ses besoins et objectifs, sans revisiter ses usages, l'usine risque de n'évoluer que de manière incrémentale, pas en rupture. Mais qui de mieux placés que les designers pour aider les industriels à repenser la place de l’homme dans l’industrie ?… Sans l’avènement d’un vrai design industriel, l’industrie du futur ne sera pas.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS