Industrie de l'euro zone: fragilité croissante de la reprise

La reprise du secteur manufacturier ralentit fortement en mai. Les commandes diminuent sous l’effet d’une demande intérieure atone. La croissance de la production - ralentie mais néanmoins existante - repose principalement sur le dynamisme de la demande mondiale.

Partager

Industrie de l'euro zone: fragilité croissante de la reprise

L’indice PMI Markit pour le mois de mai s’établit à 55,8, à un niveau inférieur à son estimation flash de 55,9 et au plus bas depuis trois mois. L’indice se maintient néanmoins largement au-dessus de la barre des 50 points, ce qui signifie que la croissance du secteur manufacturier continue, même si elle ralentie.

L’indice PMI accuse une forte baisse par rapport au plus haut de près de quatre ans enregistré en avril (57,6). « Le rythme de croissance reste soutenu. Le ralentissement constaté en mai est sans nul doute la conséquence de la très forte croissance enregistrée au mois d’avril », précise Chris Williamson, chef économiste à Markit.

Les données du mois de mai indiquent tout particulièrement un ralentissement du taux de croissance de la production, le deuxième le plus important depuis le début de l’enquête en 1997. Le repli des nouvelles commandes n'épargne aucun pays. Même l’Allemagne voit sa croissance ralentir en mai, sous l'effet de la baisse des commandes nationales

La demande au sein de la zone euro est atone. Mais, l’Europe maintient un bon niveau de croissance grâce à l’export. Le ralentissement de l’activité manufacturière s’explique largement par une baisse de la demande européenne, légèrement compensée la demande mondiale. Les nouvelles commandes à l’export augmentent à un rythme rapide.

Pendant ce temps là, la croissance de la production ralentit. Le déclin qui a suivi l’impulsion produite par le cycle des stocks est en partie responsable de ce ralentissement. En mai, les stocks de produits finis atteint s'écoule très difficile, à un niveau jamais vu depuis 17 mois. La reprise de production marque alors le aps.

« L’emploi ne suit qu’avec retard les évolutions de la production. Il devrait donc reculer au cours des prochains mois », rajoute Chris Williamson. L’emploi connaît sa plus forte progression en mai depuis juillet 2008 en Allemagne et depuis juin 2008 aux Pays-Bas. En Irlande et Autriche, les effectifs progressent. Par contre, l' emploi continue de reculer légèrement en France, en Italie et plus fortement encore en Espagne et en Grèce.

Morgane Remy

MORGANE REMY

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS