Indonésie: Facebook supprime des centaines de comptes liés à des "fake news"

DJAKARTA (Reuters) - Facebook a supprimé des centaines de comptes, pages et groupes en Indonésie après avoir découvert qu'ils étaient liés à une organisation accusée par la police de propager des fausses informations et des discours de haine, a déclaré vendredi le responsable de la cybersécurité au sein du réseau social.
Partager
Indonésie: Facebook supprime des centaines de comptes liés à des
Facebook a supprimé des centaines de comptes, pages et groupes en Indonésie après avoir découvert qu'ils étaient liés à une organisation accusée par la police de propager des fausses informations et des discours de haine, a déclaré vendredi le responsable de la cybersécurité au sein du réseau social. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Pour la police indonésienne, Saracen est un groupement sur internet rémunéré pour diffuser des contenus incendiaires et polémiques sur les réseaux sociaux. Il est soupçonné de liens avec les organisateurs, il y a trois ans, d'une campagne de manifestations contre l'ex-gouverneur de Djakarta, accusé de blasphème envers l'islam.

"Ces comptes et ces pages s'employaient activement à dissimuler leurs activités et ils étaient liés au groupe Saracen", a expliqué à Reuters Nathaniel Gleicher, patron de la politique de cybersécurité de Facebook.

Le plus grand réseau social du monde a multiplié ces derniers mois les promesses d'amélioration du respect de la vie privée et de la sécurité des données de ses utilisateurs après une série de scandales sur l'utilisation des données personnelles et des soupçons de propagande idéologique qui ont nui à son image et en ont fait la cible de multiples enquêtes dans le monde entier.

En janvier, le groupe a annoncé la mise en place de deux nouveaux centres opérationnels régionaux, à Dublin et Singapour, pour surveiller tous les contenus ayant trait à des campagnes électorales.

L'Indonésie, pays à majorité musulmane de 260 millions d'habitants où Facebook compte plus de 100 millions d'utilisateurs, se prépare à une élection présidentielle en avril prochain. Les pages et les comptes supprimés totalisaient 170.000 abonnés sur Facebook et plus de 65.000 sur Instagram.

(Fanny Potkin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS