Inauguration du Centre de recherche et d’innovation Soufflet à Nogent-sur-Seine

Pour le groupe, l’innovation passe par la recherche sur la fermentation en milieu solide.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Inauguration du Centre de recherche et d’innovation Soufflet à Nogent-sur-Seine
Fermenteur de la Halle technologique de recherche à Nogent-sur-Seine

Le groupe Soufflet, expert des filières céréalières, qui, depuis 2008, a résolument mis le cap sur la recherche et l’innovation, a inauguré jeudi 4 octobre les installations du Centre de recherche et d’innovation Soufflet (Cris) à Nogent-sur-Seine (Aube), à deux pas de son siège historique. Sur place, il mobilise 70 chercheurs disposant d’un budget de 107 millions d’euros sur sept ans pour mener à bien les différents programmes engagés.

Le groupe privé Soufflet (plus de 4 000 personnes dans 17 pays et plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011) a fait le choix il y a cinq ans d’orienter fortement ses efforts de recherche dans le domaine de la fermentation en milieu solide encore peu explorée et destinée à la production de complexes enzymatiques issus des agro-ressources.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Aujourd’hui doté d’équipements et d’équipes scientifiques performants pour réussir dans cette voie, il a ouvert les portes de ses laboratoires et services de R&D jeudi 4 octobre lors de l’inauguration des 1 400 m² du Cris abrité dans les grands moulins de Nogent-sur-Seine - réhabilités sur quatre étages - et d’une halle technologique de recherche de 2 000 m².

L’occasion pour les dirigeants du groupe de montrer leurs équipements et de faire le point sur les avancées déjà enregistrées, que ce soit dans le cadre du programme d’envergure nationale Osiris (applications de la fermentation en milieu solide dans l’alimentation animale, le bioéthanol et la bioprotection des plantes) comme au niveau des quatre programmes de recherche biotechnologique régionaux menés dans le but de sortir de nouveaux produits céréaliers aux effets bénéfiques sur la santé (programme Panitaste), des engrais biologiques pour les grandes cultures (Oprisol), des agro-émulsifiants à très haute performance (Catalip) et, enfin, destinés à l’amélioration des performances de production d’acide lactique (Novopoly).

Un ensemble "unique au monde"

Devant le ministre délégué à l’Agriculture, Guillaume Garot, le président d’Oséo, François Drouin, les représentants des collectivités ayant apporté leur soutien à ces travaux de recherche (région Champagne-Ardenne, conseil général de l’Aube, ville de Nogent) en plus des fonds européens Feder mobilisés, Jean-Michel Soufflet a affirmé que "ces deux outils, le Cris et la Halle technologique, constituaient un ensemble unique au monde pour la recherche dans le domaine de la fermentation en milieu solide".

Au passage, le président du directoire de Soufflet a révélé qu’il commençait à contractualiser "avec des industriels de différents secteurs pour orienter les programmes sur les attentes les plus pertinentes et tester avec eux nos produits grandeur nature."

Une centaine d’industriels et responsables de laboratoires de recherche étaient d’ailleurs conviés à cet événement destiné à promouvoir les débouchés nouveaux offerts par la fermentation en milieu solide. "Notre maîtrise de cette technologie commence aussi à intéresser des industriels de premier ordre, dans des domaines applicatifs différents, tels que l’alimentation ou la cosmétique. Certains viennent nous voir pour capitaliser sur notre expertise de la fermentation en milieu solide et nous sollicitent dans le cadre de prestations de R&D sur mesure", a souligné Jean-Michel Soufflet, satisfait de l’intérêt suscité par ces nouvelles valorisations prometteuses.

"L’innovation française s’exporte"

Pour sa part, le président d’Oséo, François Drouin, a insisté sur les capacités du groupe Soufflet - plus d’un tiers de son chiffre d’affaires réalisé à l’international - à exporter : "Leader mondial sur deux filières céréalières que sont l'orge et le blé, le groupe Soufflet est une belle preuve que l’innovation française s’exporte, crée de la richesse et des emplois en France. Oséo est fier de contribuer au développement de ce groupe grâce notamment au financement de 30 millions d'euros apporté au projet innovant Osiris."

Ces engagements dans la recherche découlent d’investissements lourds engagés depuis quarante ans par Soufflet dans la maîtrise du process de maltage, notamment, et par le lancement de premiers travaux de recherche dès la fin des années 90. L’autre élément important dans cette stratégie élaborée de développement par l’innovation a été l’intégration au sein du groupe en 2003 de la société Lyven, spécialiste européen de la production d’enzymes par fermentation en milieu solide.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS