Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Inalve révolutionne la production des microalgues

Gaëlle Fleitour , ,

Publié le

Inalve révolutionne la production des microalgues
Souches de microalgues (photo d'illustration)
© D.R.

Et si les microalgues étaient l’avenir de l’alimentation animale ? Pour pallier les limites des farines de poisson et protéines végétales, deux chercheurs en biotechnologie ont fondé à Nice en 2016 l’entreprise Inalve. À leurs yeux, c’est dans ce domaine que le besoin était le plus urgent, malgré le potentiel présenté par les microalgues dans la bioénergie et l’alimentation humaine. Restait à trouver une technologie de production compétitive pour concurrencer les farines de poisson. Les deux associés ont collaboré avec le laboratoire d’océanographie de Villefranche-sur-Mer et l’Inria de Sophia Antipolis, dans les Alpes-Maritimes, pour mettre au point un procédé de biofilm "unique au monde", assure Christophe Vasseur, le président et cofondateur d’Inalve. Avec l’aide d’HEC, ils ont affiné leur analyse du marché pour proposer des farines riches en protéines répondant aux besoins de l’agro-industrie et pour nourrir les poissons, volailles et porcs, animaux les plus consommés dans le monde.

Avec succès : Inalve vient de remporter l’Agri-Challenge, un concours destiné aux start-up organisé par McDonald’s. Lauréate du Concours mondial d’innovation en 2016 et 2017, l’entreprise a pu financer la mise au point de son prototype de production en région Paca, qui fonctionne désormais depuis cet été. Et lève 2 millions d’euros pour financer les prochaines étapes : un pilote industriel pour 2019 capable de produire plus de 10 tonnes par an, puis dépasser les milliers de tonnes avec une unité commerciale à l’horizon 2022. À l’heure actuelle, la production mondiale de microalgues ne dépasse pas 15 000 tonnes et se réduirait à 30 tonnes en France ! Avec ses 4 salariés, Inalve espère obtenir des revenus dès l’an prochain et recruter 12 ingénieurs, avant d’atteindre le point mort en 2021.

 

L’innovation

Brevetée, la technologie de production de farine de microalgues sous forme de biofilm joue un rôle d’antioxydant et permet d’augmenter la productivité surfacielle tout en économisant l’eau. Inalve a aussi sélectionné, parmi un million d’espèces, la microalgue la plus riche en protéines et acides aminés.

 

L’opportunité

La demande d’ingrédients riches en protéines explose au niveau mondial. En 2025, près de 60 millions de tonnes de protéines manqueront pour nourrir les animaux.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus