Impression jet d'encreImaje innove et se diversifiePas de salut en dehors de l'innovation pour l'un des leaders du secteur. En réalisant une machine d'impression pour des revêtements de sols, Image s'ouvre de nouveaux créneaux.

Partager

Impression jet d'encre

Imaje innove et se diversifie

Pas de salut en dehors de l'innovation pour l'un des leaders du secteur. En réalisant une machine d'impression pour des revêtements de sols, Image s'ouvre de nouveaux créneaux.

Sorti du rouge! Déficitaire pendant trois ans, Imaje, le numéro3 mondial de l'impression par jet d'encre, est redevenue bénéficiaire en 1993, avec un résultat avant impôts de 35millions de francs, pour un chiffre d'affaires de 690millions de francs, soit 5% de plus qu'en 1992. Au prix d'une sévère restructuration - compression des effectifs, réorganisation de la production, allégement des filiales -, l'enfant prodige de Valence (Drôme) change de visage. Principaux traits: une nouvelle direction, Albert Journo ayant succédé au fondateur, Jean-Claude Millet, un tour de table recomposé avec l'entrée de plusieurs partenaires financiers dans le capital (filiales spécialisées du Crédit lyonnais, de la Lyonnaise de banque, de la Bred), une volonté de répondre à des marchés de plus en plus segmentés. Clé de ce dispositif, l'innovation. "Notre souci, c'est la pérennité de l'entreprise. Pendant toute cette période difficile, on a maintenu coûte que coûte notre recherche-développement, entre 5 et 10% du chiffre d'affaires", déclare Albert Journo.

Les applications du marquage sont développées

C'est en grande partie derrière les vitres fumées d'un petit immeuble de la zone industrielle de Valence que l'avenir d'Imaje se dessine. Ici, une trentaine de chercheurs, d'ingénieurs et de techniciens de Toxot, la filiale recherche-développement d'Imaje (voir ci-dessous) créée en 1993, explorent la physique du jet d'encre, étudient des encres inédites ou imaginent de nouvelles techniques d'impression. Car, grâce à la recherche, Imaje est en train d'élargir sa palette. D'abord, en développant les applications du marquage, son marché principal (90% des ventes). Barcoder, imprimante à encre blanche, marquage grands caractères par rouleau encreur, micropercussion, rien n'est négligé. Sans parler du renouvellement, cette année, des deux gammes d'imprimantes séries 4 et 7. Ensuite, en se diversifiant. Les cibles? L'industrie graphique et l'impression couleur, qui ne pèsent actuellement que 5% du chiffre d'affaires chacune. Illustration la plus récente, une machine d'impression couleur pour des dalles plastiques, réalisée en coopération avec Sommer-Allibert.

Une diversification vers l'industrie textile

Intérêt majeur: la technologie électronique du jet d'encre permet de réaliser rapidement des séries courtes. Sommer utilisera cette machine pour créer des décors spécifiques, destinés à des hôtels ou à des sièges sociaux. Mais Imaje vise surtout l'industrie textile, en particulier l'ennoblissement et la confection. Une démarche de longue haleine. "Cela fait cinq ans que l'on travaille sur l'impression", confie Alain Dunand, le directeur de Toxot. Ce qui ne nuit pas à l'éclectisme: Toxot planche ainsi sur les dépôts fins (10 microns) en électronique. Un savoir-faire qui intéresse beaucoup les Américains et les Japonais...

Stéphane FARHI



Toxot, une structure de recherche originale

Statut: société de recherche sous contrat agréée par l'Anvar.

Effectifs: 33 personnes, dont 29chercheurs (60% d'ingénieurs et de docteurs, 40% de techniciens supérieurs).

Organisation en 4 départements: physique du jet d'encre (onze personnes), électronique (douze), mécanique et hydraulique (cinq), chimie (deux). Travail en équipes pluridisciplinaires de cinq ou six personnes.

Budget: 22millions de francs en 1993, dont 40% financés par des contrats extérieurs (objectif: 50% en 1994).

Activités: Recherche fondamentale (10% du total). Quatre projets en cours, en partenariat avec le CNRS, avec lequel Toxota a passé un accord-cadre en 1990 (une première pour une PME);

Recherche industrielle (60% pour Imaje, 30% externe). Cinq projets en cours: encres textiles réticulables, décoration couleur de pièces plastiques, etc. Six à sept brevets déposés par an.

USINE NOUVELLE - N°2450 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS