Impression 3D, ne devient pas sous-traitant qui veut

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Impression 3D, ne devient pas sous-traitant qui veut
Beaucoup d’entreprises se lancent dans la « prestation de services en impression 3D », ou la « sous-traitance en fabrication additive ». Le salon 3D Print, qui s’est tenu à Lyon les 15 et 16?septembre, n’a fait que confirmer la tendance. Si ces entreprises surfent sur la croissance d’un marché en plein essor, qu’en est-il de la rentabilité d’un tel modèle, et de sa pérennité ? Certes, l’impression 3D n’est plus cantonnée au prototypage et les industriels commencent à l’utiliser pour des produits fabriqués en série Mais les secteurs qui opèrent cette mutation (aéronautique, spatial, médical) sont très réglementés et chaque procédé doit être qualifié. Pour une PME, cela signifie investir dans une machine que l’on immobilise plusieurs années pour les tests de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte