Importation de déchets plastiques : la Malaisie dit stop

Suite au blocus de la Chine, plusieurs pays d’Asie du Sud-Est font face à un flux important de déchets plastique difficilement recyclables venus d’Occident.

Partager
Importation de déchets plastiques : la Malaisie dit stop

« La Malaisie ne sera pas la décharge du monde ». Les propos rapportés par plusieurs médias de Yeo Bee Yin, ministre en charge de l’énergie, de l’environnement et des sciences du pays, ont le mérite d’être clairs. Suite à la décision prise en 2018 par la Chine de bloquer l’importation de déchets venus du monde entier, plusieurs pays d’Asie du Sud-Est s’étaient positionnés sur ce créneau. Or, de plus en plus renoncent. La Malaisie, qui a vu l’importation de plastique tripler sur son territoire depuis 2016 pour atteindre 870 000 tonnes en 2018, a annoncé par la voie de sa ministre le renvoi de 450 tonnes de déchets plastiques contaminés. Ils proviennent notamment d’Australie, d’Arabie Saoudite, du Bangladesh, du Canada, de Chine, des États-Unis ou encore du Japon.

« Nous exhortons les pays développés à cesser d’expédier leurs déchets dans notre pays. […] Nous les retournerons sans pitié à leur pays d’origine », déclare Yao Bee Yin. L’un des principaux problèmes rencontrés par la Malaisie avec cet afflux est l’ouverture de nombreuses usines de retraitement illégales et polluantes, dans un laps de temps très court. Arnaud Brunet, directeur général du Bureau international du recyclage, reconnaît que certains pays asiatiques « ont été dépassés » par la quantité de plastiques contaminés, parfois importés illégalement. La Thaïlande a également pris des mesures pour limiter l’importation de déchets plastique. « Certains pays deviennent malheureusement d’un coup les nouvelles décharges du monde, les nations les plus pauvres vont absorber les déchets pour lesquels elles touchent des revenus, mais subissent un coût environnemental et social », constate Vincent Aurez, expert Développement durable du cabinet EY.

Cela pose un nouveau problème pour les pays occidentaux souhaitant exporter leurs déchets plastique difficilement recyclables et dont les débouchés locaux manquent. Pour éviter l’incinération ou la mise en décharge, il faut « investir dans la recherche et le développement pour avoir des processus de tri plus fins, plus efficaces, afin de gagner en qualité et d’atteindre des niveaux acceptables dans certains pays », appuie Arnaud Brunet. Pour rappel, selon un rapport de PlasticsEurope, la production mondiale de plastiques est de 359 millions de tonnes en 2018.

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS