Implanet entre en Bourse pour concurrencer le géant Zimmer

Avec son implant de nouvelle génération dans la chirurgie du rachis, le bordelais Implanet veut concurrencer les spécialistes américains des dispositifs médicaux. Il espère lever 14,5 millions d’euros sur Nyse Euronext pour satisfaire ses ambitions.

Partager
Implanet entre en Bourse pour concurrencer le géant Zimmer

À ma gauche, l’américain Zimmer, un des leaders mondiaux du marché de l’orthopédie et l’une des plus importantes sociétés de dispositifs médicaux avec 8,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2012. À ma droite, Implanet, société bordelaise aux 6,6 millions d’euros de ventes l’an dernier, qui entend bien lui damer le pion dans le traitement des pathologies rachidiennes. Pour satisfaire ses ambitions, elle se prépare à entrer en Bourse sur Nyse Euronext, en espérant lever 14,5 millions d’euros. L’offre est ouverte du 6 au 18 novembre. La première cotation est prévue le 28.

Une version améliorée de "l’implant à tresses" de Zimmer

Depuis sa création en 2007, Implanet concevait des prothèses pour la chirurgie du genou. Il souhaite désormais se diversifier dans la chirurgie vertébrale avec Jazz, un "implant à tresse" homologué sur 80 % du marché mondial. Après l’avoir lancé cette année en France et aux États-Unis, où il dispose d’une filiale, il ambitionne de le déployer à travers le monde. Dans cette nouvelle génération d’implants, destinée à améliorer les techniques traditionnelles à base de vis dans la chirurgie vertébrale (le pré-carré d’un autre géant américain, Medtronic), seul existait depuis quatre ans l’Universal Clamp de Zimmer.

Mais le français a su débaucher l’homme qui avait conçu ce produit, et prétend avoir développé " la seconde génération de l’implant à tresse " en le rendant " plus facile à utiliser, plus sûr, et plus efficace ", selon Ludovic Lastenet, directeur général et cofondateur d’Implanet. Une innovation protégée bien sûr par des brevets. La riposte de Zimmer ? " En 2012, il a voulu déposer des brevets supplémentaires pour protéger son implant. Mais, le 13 janvier 2013, il a été débouté de toutes ses demandes d’extension de brevets ", affirme Ludovic Lastenet.

Un marché qu’il reste à évangéliser

Reste qu’il faut encore démocratiser ce type d’implants sur un marché de la fusion vertébrale (une technique consistant à fusionner plusieurs vertèbres entre elles, qui nécessite la pose d’implants) qu’Implanet évalue à plus de 2 milliards de dollars, mais pour lequel Zimmer n’a produit que 25 000 implants à tresse l’an dernier. L’argument d’Implanet : Jazz permettrait de "réduire la durée d’une chirurgie de 25 %" dans la scoliose par rapport aux techniques classiques, une économie qu’il évalue à 6 000 dollars par opération aux États-Unis. Pour fabriquer ses produits, l’entreprise française de 31 salariés fait appel à des sous-traitants hexagonaux, parmi lesquels Cousin Biotech, un spécialiste lillois du dispositif médical.

Les fonds, soutien à hauteur de 2 millions d’euros

Implanet espère atteindre 20 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, et l’équilibre un an plus tard, contre une perte nette de 4,3 millions d’euros en 2012. Ses actionnaires historiques, des fonds entrés au capital il y a déjà plusieurs années (Cofa-Invest, Wellington Partners, Auriga Partners, Seventure Partners, CM-CIC, Edmond de Rotschild Investment Partner) se sont engagés à souscrire à l’augmentation de capital à hauteur de 2 millions d’euros. La fourchette indicative de l’offre a été fixée entre 6,08 euros et 7,42 euros par action. Résultat le 19 novembre.

Gaëlle Fleitour

Droit de réponse de la société Zimmer Spine :

La société Zimmer Spine entend réagir à l'article "Implanet entre en Bourse pour concurrencer le géant Zimmer" publié sur le site internet www.usinenouvelle.com le 7 novembre 2013.

La société Zimmer Spine, filiale du leader mondial de l'orthopédie, Zimmer Inc, développe, fabrique et commercialise sur le marché français du matériel médical, des instruments ainsi que des implants destinés à la chirurgie du rachis. Cette gamme est en plein essor en ligne avec une stratégie de développement des solutions du rachis du groupe Zimmer.

Elle tient à informer les lecteurs que cet article, citant le directeur général d'Implanet Ludovic Lastennet, véhicule des informations inexactes et de nature à tromper le consommateur au sujet de la société Zimmer Spine et de l'un de ses implants phare, l'Universal Clamp.

La comparaison effectuée par la journaliste entre les deux produits Jazz d'Implanet et Universal Clamp, tous les deux nommément désignés, outre le fait qu'elle est de nature à participer d'une sorte de publicité comparative contestable au regard du Code de la Santé Publiquen a pour effet de faire la promotion de l'implant d'Implanet au détriment de l'Universal Clamp fabriqué par la société Zimmer Spine, leader sur le marché des implants à tresse.

En particulier, l'affirmation selon laquelle le Jazz d'Implanet est une "seconde génération d'implant à tresse" parce que "plus facile à utiliser, plus sûr et plus efficace" que l'Universal Clamp est dénuée de fondement. Non seulement cette publicité comparative trompeuse n'est étayée d'aucune étude scientifique, mais elle omet intentionnellement de rappeler que l'implant produit par Implanet - dont la bibliographie s'appuie entièrement sur les données cliniques de celui de Zimmer Spine - n'a obtenu son enregistrement à la Food and Drug Administration (dossier 510K) qu'en démontrant son équivalence à l'Universal Clamp.

Loin d'avoir tenter de "riposter" en déposant des brevets supplémentaires comme le prétend l'article, Zimmer Spine n'a fait que suivre le cours normal de sa stratégie de dépôt de brevets et aucun office de brevets n'a rejeté ses demandes d'extension.

Par ailleurs, les chiffres communiqués par l'auteur sont erronés. L'affirmation selon laquelle "Zimmer n'a produit que 25000 implants à tresse l'an dernier" est fausse. Quant au chiffre d'affaires de Zimmer, il est en 2012 de 4,5 Md de dollars et non de 8,7 Md de dollars comme le soutient l'article.

La société Zimmer Spine réserve tous ses droits au sujet des conséquences de la publication de ces informations.

La réponse de la rédaction

Lors du traitement d'introductions en bourse de sociétés, L'Usine Nouvelle fait toujours état du profil de l'entreprise, de ses produits phares et du contexte concurrentiel. L'opération d'Implanet a été traitée comme telle, et les allégations formulées par l'entreprise sur les qualités de son produit par rapport à son concurrent Zimmer ont été placées dans la bouche du dirigeant d'Implanet. Il ne s'agit donc pas d'une quelconque publicité ou prise de position de la part de L'Usine Nouvelle.

0 Commentaire

Implanet entre en Bourse pour concurrencer le géant Zimmer

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS