Quotidien des Usines

Imerys va fermer sa filiale Ardoisières d'Angers

, , , ,

Publié le

Le gisement de pierre bleue s'épuise et les pertes se creusent. Le groupe Imerys préfère arrêter les frais et fermer Ardoisières d'Angers de Trélazé (Maine-et-Loire).

Imerys va fermer sa filiale Ardoisières d'Angers © D.R.

Ardoisières d'Angers, filiale du groupe Imerys, vient d'annoncer aux représentants de ses salariés l'arrêt programmé de ses activités situées à Trélazé, en périphérie d'Angers (Maine-et-Loire). Le sort de 153 salariés est en jeu. L'entreprise, fondée en 1891, extrait, transforme et commercialise des ardoises naturelles, principalement utilisées pour la couverture des toits des monuments historiques et d'habitations individuelles. La direction explique que l'entreprise est confrontée à un épuisement de son gisement et à une baisse de la qualité de la pierre bleue restante, ce qui est incompatible avec son positionnement haut de gamme.

Gisements épuisés

Au cours des dix dernières années, "des moyens très significatifs pour l'exploration et la recherche de nouvelles ardoises", ont été mis en œuvre. 3 000 mètres de galeries ont été creusées et près de 10 500 sondages effectués près des gisements actuels, mais en pure perte. Dans le même temps la situation financière de l'entreprise s'est détériorée. Selon la direction, la perte d'exploitation s'élève à 4 millions d'euros sur les dix premiers mois de l'année 2013, pour un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros. Sur les exercices 2011 et 2012, l'entreprise a enregistré une perte nette cumulée de 7,5 millions d'euros.

Un comité d'entreprise extraordinaire est prévu le 29 novembre pour une présentation détaillée de la situation et pour engager les discussions sur les étapes à venir. L'entreprise indique qu'elle proposera à chacun des 153 salariés des mesures personnalisées et des reclassements en France au sein du groupe Imerys, spécialisé dans les minéraux pour l'industrie et la construction.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte