Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Imerys: Le processus judiciaire sur le talc US se déroule comme prévu

Publié le

PARIS (Reuters) - Imerys a déclaré lundi que le processus judiciaire se déroulait conformément aux prévisions concernant ses filiales nord-américaines de talc, dont la déconsolidation a pesé sur ses résultats du premier trimestre.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le groupe de spécialités minérales pour l'industrie avait annoncé fin 2018 que trois de ses filiales en Amérique du Nord, représentant environ 3% du chiffre d'affaires, s'étaient placées sous la protection du "chapitre 11" pour régler leurs litiges historiques.

Le talc, utilisé par exemple pour les bébés, est au coeur d'une controverse aux Etats-Unis où des femmes accusent le produit - fourni également par Johnson & Johnson - d'avoir provoqué des cancers.

"So far so good, les autorités judiciaires ont été saisies de notre processus, elles sont en train de documenter le dossier (...) On est tout à fait dans le timing attendu", a déclaré le directeur financier d'Imerys Olivier Pirotte, en réponse à une question lors d'une téléconférence de presse.

Le chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre est ressorti en baisse de 0,5% à 1,12 milliard d'euros, mais en hausse de 1,1% une fois retraité de la déconsolidation des filiales de talc. Le bénéfice opérationnel courant ressort lui en repli de 15,4% et le bénéfice net, part du groupe, en baisse de 8,7%.

"Dans l'environnement actuel avec, au second trimestre, une base de comparaison toujours élevée, le groupe continuera à maintenir ses performances en donnant la priorité à la réduction des coûts et à la génération de trésorerie", a ajouté Imerys dans un communiqué.

Le groupe a précisé que l'impact de l'arrêt de son usine de wollastonite - un composant servant à la production de plastique - aux Etats-Unis, imputable à des problèmes de qualité, devrait amputer de 25 millions d'euros environ le résultat net annuel du groupe. Le redémarrage de la production sur le site est attendu à mi-année.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle