Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Imerys innove dans la lutte contre le paludisme

, , , ,

Publié le

Entretien Producteur de minéraux industriels, Imerys innove dans un domaine où on ne l’attend pas à priori : la santé. La société a même reçu début octobre le prix de l’innovation de l’Association des Minéraux Industriels (IMA) pour Imergard WP, un traitement contre le paludisme à base de perlite. Un peu étonnés, nous avons voulu en savoir plus. Les réponses de David Gittins, directeur science & technology pour la division Imerys Filtration et de David Stewart business development Manager pour la même division.

Imerys innove dans la lutte contre le paludisme
Lutte contre le paludisme. Session de sensibilisation dans un village près de Ifakara en Tanzanie.
© Imerys- David Stewart 2018

L'Usine Nouvelle - Pouvez-vous expliquez comment fonctionne ce produit pour tuer les moustiques (porteurs du paludisme) ?

David Gittins - Imergard WP (poudre mouillable) est un spray pulvérisateur qui s’utilise à l’intérieur comme à l’extérieur. Il déclenche un mode d'action physique contre les moustiques. Les forces électrostatiques contrôlent le mouvement des particules chargées et facilitent le transfert d'Imergard WP sur la surface de l'insecte. Le contact avec un moustique entraîne le transfert statique de quelques particules d'Imergard WP, qui absorbent la couche lipidique protectrice nécessaire à leur survie.

Quels dispositifs peut-il remplacer dans la lutte contre le paludisme ?

L'un des principaux défis de toute chimie relative à la pulvérisation intérieure est le développement de résistances croisées. Imergard WP n'est pas destiné à remplacer les produits de pulvérisation insecticides actuels mais se positionne comme un nouvel outil de lutte contre le paludisme. Il possède un mode d’action physique, les moustiques ne peuvent donc pas être immunisés contre ce mode d’action, et aucun développement de résistance croisée ne peut se produire.

Avez-vous mené des tests d’efficacité dans certains pays africains ? 

Oui, nous avons achevé nos essais de phase II, au Bénin en 2017, où Imergard WP a permis d’éliminer à 80 % des Anopheles gambiae (le moustique porteur du parasite du paludisme), sur 6 mois de tests. Notre essai de phase III se déroule actuellement dans un village près d'Ifakara, en Tanzanie. Ces tests détermineront l'efficacité et l'activité résiduelle, ainsi que la praticité des opérations et l'acceptation par les communautés sur 9 mois de tests.

Ce produit est-il déjà officiellement lancé ? Est-il distribué en Afrique et par quel canal de distribution ?

Une fois l'approbation de l'OMS obtenue, nous lancerons officiellement le produit en Afrique subsaharienne. Nous espérons l'obtenir d'ici à fin 2019. Nous pouvons livrer des volumes importants aujourd'hui sans engager aucun investissement, mais l'approbation du pays et/ou de l'OMS est requise dans le domaine de la santé publique. Nous travaillons à la recherche de partenaires dans chacun des pays cibles. L’objectif est de voir ce produit fabriqué en Afrique, ce qui nécessiterait une dépense d’investissement modeste et le recours à des partenaires de distribution locaux pour servir le marché.

Quels sont ces avantages ? Et à quel prix sera-t-il commercialisé ?

Nous avons un certain nombre d'avantages distincts par rapport aux outils de pulvérisation disponibles aujourd'hui, mais nous reconnaissons que nous ne sommes pas une solution miracle. Nous ne prévoyons aucun développement de résistance croisée, aucune odeur, aucune toxicité et un équipement de sécurité limité nécessaire pour les applicateurs, ce qui devrait rendre l'application plus aisée et leur permettre de faire plus de sites en une journée. Nous laissons un résidu blanc distinct sur les murs. À ce jour, nous n’avons eu que des commentaires positifs concernant ce résidu. Il est aussi sans danger pour la santé humaine et l'environnement. Les déchets et les emballages peuvent être éliminés en toute sécurité avec les déchets ménagers et n'auront aucun impact sur la nappe phréatique.

En termes de prix, il existe un mécanisme de subvention (NgenIRS) de l’Unitaid (organisation internationale d’achat de médicaments) destiné à réduire le prix des insecticides efficaces de 23,50 $ à 15 $ par bouteille (mélange en réservoir) d'ici 2020. Cela signifie que le prix de la pulvérisation d’insecticide est aujourd'hui subventionné. Notre prix d'entrée sur le marché avec Imergard WP est nettement inférieur à 15 $ par bouteille. Cela devrait augmenter l'accessibilité financière de notre spray et élargir le champ d'utilisation. À cet égard, nous avons commencé à travailler avec les parties prenantes locales afin de déterminer s'il existe un moyen d'entrer sur le marché, en attendant l'approbation de l'OMS.

Pouvons-nous utiliser Imergard pour combattre le moustique tigre en France, à la Réunion ?

Oui, mais nous aurons probablement besoin d'une d'approbation réglementaire. Lors d'essais menés à Monte Verde, au Honduras, Imergard a démontré que, utilisé conformément aux instructions, il pouvait avoir un impact significatif sur les moustiques qui transmettent la dengue, la fièvre jaune, le Chikungunya ou Zika. Les maisons traitées abritaient 70 % moins de moustiques adultes et 73 % moins d'œufs que les maisons témoins. Nous prévoyons d'obtenir l'approbation de l’Agence américaine de protection de l’environnement d'ici la mi-décembre 2018 et nous enregistrerons ce produit pour l’Amérique centrale. Comme ces moustiques vivent souvent dans les maisons, nous appliquons Imergard de manière ciblée dans les endroits où ils se cachent. En pulvérisant derrière les placards, les meubles, les lits, etc., ainsi que sur les murs et les plafonds blancs, nous atténuons les effets des résidus blancs

La matière première - la perlite, une roche volcanique – est-elle un matériau abondant dans le monde ?

Imergard est produit à partir d'une ressource durable : la perlite est une ressource naturelle abondante, avec moins de 1 % des réserves de perlite utilisées au cours des 60 dernières années. Les activités minières ont un impact environnemental limité et l’empreinte active de l’industrie mondiale de la perlite est inférieure à 8 km2.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle