Imbroglio judiciaire autour des Reliures Brun

Liquidé jeudi dernier, l'imprimeur Reliures Brun est toujours en activité. L'imprimeur vendéen Pollina a maintenu son offre de reprise. Les salariés et les pouvoirs publics font pression en faveur de Pollina.

Partager

Situation insolite aux Reliures Brun, à Malesherbes (Loiret). Bien que liquidée par le tribunal de commerce de Nanterre le 12 janvier, les 114 salariés de l'usine sont au travail ce matin, à la demande du groupe Pollina et des syndicats.
Cet imprimeur implanté à Luçon (Vendée) est toujours sur les rangs pour reprendre la filiale du groupe Qualibris. « Nous maintenons notre proposition parce que nous avons reçu des assurances des pouvoirs publics. Et le juge s'est donné quinze jours de réflexion pour mettre en application la liquidation », explique Paul Pollina, fondateur de la société, désormais vice-président au côté de son fils Laurent.

« L'activité de Reliures Brun renforcerait notre offre de brochage et le site nous rapprocherait de Paris, où sont concentrés les plus grands éditeurs », poursuit Paul Pollina. Cet imprimeur, basé à Luçon, a estimé son investissement autour de 7 millions d'euros, comprenant les murs, le foncier, et le stock. Mais un bras de fer est engagé autour du coût du matériel, que l'administrateur estimait autour de 1 million d'euros, bien au-dessus de l'estimation du groupe vendéen, d'où « une liquidation précipitée », selon Paul Pollina.
Ce groupe familial comprend trois sociétés : l'imprimerie Pollina, qui sert des éditeurs de livres français et étrangers, ainsi que des agences de communication (catalogues d'industriels, VPC,...).

Les Ateliers de Façonnage et Brochure de l'Ouest (AFBO) et Pollina Production de Livres (PPL) complètent l'ensemble, qui emploie 230 salariés. Le groupe ne communique pas son chiffre d'affaires.

Stéphane Frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS