Imaterio, "Le Bon Coin" des déchets de chantier, veut convaincre les professionnels

Lancée par le Syndicat national des entreprises de démolition, la bourse numérique aux matériaux de réemploi et aux déchets de chantier compte accompagner la profession face à la montée en puissance des obligations réglementaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Imaterio,

Les plates-formes Web ne servent pas qu’à échanger ou acheter des biens entre particuliers. Lancé en mai dernier par le Syndicat national des entreprises de démolition (Sned), le site Imaterio vise à aider les professionnels des travaux publics et du bâtiment à répondre aux objectifs fixés par la loi de transition énergétique (50% de réduction du stockage des déchets non-dangereux, 60% de matériaux recyclés dans les marchés publics routiers et 70% de valorisation matière des déchets du BTP à l’horizon 2020), à travers une bourse aux matériaux et aux déchets de chantier.

"La gestion des déchets fait partie intégrante du métier de démolisseur. Dans ce cadre, on développe des outils pour aider nos adhérents à répondre à cette problématique. Certains d’entre eux appelaient des confrères à proximité pour la réutilisation de déchets inertes sur de gros chantiers, mais cherchaient des interlocuteurs dans le cadre de petits chantiers. L’idée est d’amplifier les pratiques actuelles, et d’apporter des solutions alternatives à nos adhérents – et non seulement le recyclage ou l’enfouissement. L’objectif est de favoriser la réutilisation des déchets et des matériaux d’un chantier à l’autre, dans une logique de proximité", explique Coline Raillon, chargée de mission Environnement au Sned.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une bourse partiellement ouverte aux particuliers

Le Sned vise les entreprises de travaux, qui peuvent souhaiter valoriser leurs déchets ou s’approvisionner localement ; les acteurs de la maitrise d’ouvrage, ainsi que plates-formes de recyclage de déchets inertes qui cherchent à capter du gisement. Les utilisateurs de la plate-forme peuvent déposer des annonces pour acquérir (gratuitement ou financièrement) ou mettre à disposition (sous forme de vente ou de cession) des déchets inertes (béton, briques, céramique, pierres, sablon, pierres, terres non polluées) et des matériaux de réemploi (menuiseries, matériaux d’ameublement, éléments de toiture, verrières, ferronneries, sanitaires, équipements électriques et de chauffage) selon une liste prédéfinie.

Les ferrailles et les déchets dangereux n’y ont pas le droit de cité. Tous les utilisateurs peuvent consulter les annonces et y répondre, mais il convient d’être un professionnel (tous secteurs confondus) pour pouvoir publier une annonce. La recherche et la réponse aux annonces sont elles ouvertes aux particuliers. "Nous avons beaucoup travaillé sur le cadre réglementaire, en tant qu’organisation professionnelle et pour les professionnels qui utilisent cette bourse. La notion de réemploi et de réutilisation des déchets est assez floue dans la réglementation. En cas de réemploi, le matériau ne prend pas le statut de déchet, mais une traçabilité est nécessaire. La réglementation est rappelée sur le site, afin que les annonces soient conformes", précise Coline Raillon.

Un manque de demandes

De l’idée initiale à la mise en ligne, le lancement d’Imatério a nécessité un an de travail. Aujourd’hui, le site compte une centaine d’entreprises utilisatrices (entreprises de travaux, collectivités, plates-formes de recyclage…). "Il y a beaucoup de matériaux disponibles, mais peu de demandes. Nous essayons de toucher la maitrise d’ouvrage pour générer des demandes de matériaux", poursuit Coline Raillon. Les adhérents et les partenaires du Sned ont été informés du projet, tandis que les journées techniques et les événements organisés dans la profession servent de supports de communication.

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS