Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ils abordent ensemble la sous-traitance logistique

, ,

Publié le

L'accord est commercial, mais porte un nom : Logic Line Aquitaine. Coger, filiale de Dassault Aviation, et Logic Line, filiale d'IBM, mettent leurs moyens en commun pour proposer des prestations logistiques aux industriels.

Ils ont décidé de vivre une union libre. Coger, d'une part, filiale de Dassault Aviation et de Turboméca, et Logic Line, d'autre part, filiale d'IBM et de Calberson, ont scellé leurs destinées commerciales en avril en signant un accord de partenariat. Pas de forme juridique donc, ou de prises de participation. Objectif : proposer en commun, sous l'enseigne Logic Line Aquitaine, des prestations logistiques aux industriels. Pour chacun des deux partenaires, il s'agit d'une diversification de leur portefeuille de clientèle. Essentielle dans le cas de Coger. Stratégique pour Logic Line. En effet, la filiale de Dassault Aviation et de Turboméca, établie à Bordeaux, a en charge la logistique globale des rechanges de l'avion Jaguar et de son moteur Adour. Coger assure depuis plus de vingt ans le soutien logistique (préparation et distribution de pièces de rechange) de cet appareil pour la France et la Grande-Bretagne, pour une flotte initiale de 400 avions et 1 000 moteurs. Mais le programme Jaguar n'est pas éternel. Sa fin de vie est prévue pour 2004-2005. D'où l'impératif, pour Coger, de trouver de nouveaux débouchés. A l'extérieur de Dassault Aviation dans la mesure du possible, même si la maison mère n'exclut pas de faire travailler sa filiale. Logic Line, elle aussi filiale de grands groupes, a fait ses preuves dans le domaine de la diversification. Créée en 1993 pour " externaliser " les activités de distribution d'IBM France, elle s'est très rapidement positionnée comme prestataire logistique de grands groupes industriels, tels que General Electric, Hewlett-Packard, Du Pont de Nemours ou Solectron. De fait, la démarche de Coger ne lui est pas tout à fait étrangère. Et le secteur de l'aéronautique l'intéresse vivement. Les deux sociétés sont complémentaires : elles exercent, dans le même domaine d'activité, la logistique, avec chacune ses spécialités. Coger maîtrise parfaitement la gestion des réapprovisionnements, connaît bien la haute administration pour avoir développé des outils logistiques pour le ministère de la Défense, et a participé à la réalisation d'EDI (échanges de données informatisées) entre les industriels et les autorités de l'aéronautique au niveau mondial. Pour l'exemple, Coger sait envoyer à un client par EDI le plan de montage d'une pièce assorti de la commande. De son côté, Logic Line a comme cordes à son arc la gestion de magasins, le conditionnement et la préparation de produits, le transport national et dans un univers industriel et sensible (informatique, médical, high tech). Des expertises encore rarement conjuguées dans la prestation logistique industrielle. C'est donc sur cette mise en commun de savoir-faire pointus que les deux associés comptent jouer pour aborder les grands groupes industriels à la recherche d'une externalisation de leur logistique de production ou de maintenance.

Le salon bordelais Alliance Sud comme tremplin

" Pour certains projets, nous travaillerons en sous-traitance ou en cotraitance ; pour d'autres, nous pouvons très bien envisager de créer une fililale commune. Notre démarche est pragmatique, et rien n'est exclu ", indique Thierry Moss, chef du service administration et finances de Coger. Logic Line Aquitaine a identifié les trois scénarios à la mesure de ses " nouvelles " compétences : externalisation logistique, création d'une unité logistique à part entière, ou encore prise en charge de la logistique d'une usine en lancement. " L'accord est conclu pour deux ans, mais, comme dans les couples, si nous n'avons pas d'enfant d'ici à un an, nous commencerons à nous inquiéter ", avoue de son côté Christopher Howard, directeur régional France Sud de Logic Line. Les deux hommes - qui se sont rencontrés en octobre 1995 au salon Alliance Sud à Bordeaux - sont à l'origine de Logic Line Aquitaine. Le contrat est donc, de fait, limité géographiquement à la région ouest, de Nantes à Toulouse, en passant par Bordeaux. Les partenaires travaillent sur leur plan de prospection d'une centaine d'entreprises et, pour cela, réunissent toutes les deux semaines les neuf personnes qui constituent leurs forces commerciales respectives. Des échanges de personnels sont en cours pour " permettre aux opérationnels de connaître la culture et les domaines d'intervention du partenaire ". Mais c'est au salon Alliance Sud, qui aura lieu fin septembre à Bordeaux, que les deux protagonistes comptent se présenter à un public plus large. " Mon opinion, c'est qu'il va se créer une dynamique dans laquelle un client en amènera un autre ", se persuade Christopher Howard. Les compères n'éviteront cependant pas la concurrence accrue des entreprises de transport, qui, elles aussi, revendiquent une expertise dans le domaine de la sous-traitance logistique.

Sophie Peters van Deinse



Les deux partenaires

Coger

· Chiffre d'affaires : 50 millions de francs.

· Effectifs : 93 personnes.

· Activité : gestions logistique, industrielle et militaire des pièces de rechange des avions Jaguar et prestations de services informatiques au profit du ministère de la Défense.

· Filiale à 74 % de Dassault Aviation et à 26 % de Turboméca.

· Implantation : Bordeaux- Mérignac.

Logic Line Opérations

· Chiffre d'affaires : 425 millions de francs.

· Effectifs : 500 personnes.

· Activité : organisation et ingénierie logistique, gestion de magasins, conditionnement et préparation de produits, transports national et international.

· Filiale à 86,2 % d'IBM et à 10,5 % de Calberson.

· Implantation : Evry-Lisses, Ormoy (Essonne), Bordeaux, Montpellier.



Les compétences de Logic Line Aquitaine

· Gestion de magasins : réception et contrôle technique, gestion de stocks, préparation de commandes, emballage.

· Gestion des commandes et approvisionnements.

· Transports national, international et opérations en douane.

· Conditionnement et préparation de produits en début et fin de chaîne.

· Reconditionnement et démantèlement.

· Organisation et ingénierie logistiques : réduction des temps de cycle, logistique globale, gestion des flux et matières, systèmes d'échanges de données informatisées.

USINE NOUVELLE N°2560

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle