Iliad poursuit sa conquête sur le mobile, ambitieux sur la fibre

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain
Partager
Iliad poursuit sa conquête sur le mobile, ambitieux sur la fibre

PARIS (Reuters) - Iliad a dévoilé jeudi des objectifs ambitieux de déploiement de la fibre après avoir signé en 2015 une hausse à deux chiffres de ses résultats financiers, portés par de nouveaux gains de part de marché dans le mobile quatre ans après son lancement.

Le groupe fondé et dirigé par Xavier Niel prévoit d'augmenter ses investissements cette année pour mettre le pied sur l'accélérateur dans le très haut débit fixe et mobile avec l'ambition d'équiper 20 millions de prises en fibre d'ici fin 2022.

La maison-mère de Free, qui compte à ce jour 2,5 millions de prises raccordables, affiche pour l'instant un total de 200.000 clients à la fibre, loin derrière SFR qui compte plus de 1,7 million d'abonnés et Orange qui dépasse le million. L'action Iliad a clôturé jeudi à 222,85 euros (+3,65%) signant sa plus forte hausse depuis près de 10 mois.

"Alors que le marché a longtemps douté de la capacité d'Iliad à déployer rapidement son réseau, ces chiffres rendent crédibles une montée en puissance de la qualité qui rendrait superflue une agressivité tarifaire pour poursuivre de bons recrutements", estiment les analystes d'Oddo Securities.

Free prévoit d'investir entre 1,25 et 1,3 milliard cette année, contre 1,2 milliard l'an dernier, mais ses concurrents Orange et SFR ont pris de l'avance.

SFR, qui devait compter 7,7 millions de prises fibrées fin 2015, vise un total de 22 millions d'ici 2022. Orange, qui totalise à date cinq millions de logements raccordables, compte quant à lui investir une enveloppe de trois milliards sur la période 2015-2018.

Iliad pourrait gagner du temps s'il parvenait à mettre la main sur une partie du réseau de son rival Bouygues Telecom dans le cadre des discussions en cours en vue du rachat de la filiale de Bouygues par Orange.

Officialisées début janvier, les négociations traînent cependant en longueur en raison de la complexité de l'opération qui implique les quatre principaux opérateurs.

LA PART DE MARCHÉ DANS LE MOBILE GRIMPE À 17%

"Sur les grands équilibres économiques, ça commence à peu près à se dessiner. En revanche, (...) nous sommes vigilants sur les aspects opérationnels et industriels d'une opération qui est relativement complexe", a expliqué le directeur financier Thomas Reynaud lors d'une conférence de presse.

Dans un marché où les opérateurs ont rivalisé de promotions, en particulier en fin d'année, Iliad a tiré son épingle du jeu, affichant une hausse de 16,1% de son Ebitda à 1,49 milliard tandis que le résultat net a progressé de 20,3% à 335 millions.

Le groupe, qui a chamboulé le marché français des télécoms avec ses offres mobiles à prix cassés lancées début 2012, a continué à conquérir de nouveaux clients dans le mobile à un rythme soutenu - + 1,6 million en 2015 - s'arrogeant près de 17% du marché quatre ans après son lancement.

Le bond de 13,3% des revenus du groupe sur ce segment a permis de compenser la faible progression du chiffre d'affaires du fixe (+1,3%) en dépit du gain de 270.000 nouveaux abonnés.

Face à la forte concurrence sur ce segment, où Bouygues Telecom a notamment cassé les prix avec une offre à moins de 20 euros, Free a lui aussi pratiqué les promotions, ce qui a fait reculer son revenu moyen par abonné (Arpu) à 34,50 euros contre 35,10 euros l'année précédente.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 4,43 milliards d'euros, un Ebitda de 1,47 milliard et un résultat net de 358 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ILIAD

BOUYGUES TELECOM

ORANGE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS