Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Il y aura un après-COP 21

Publié le

Il y aura un après-COP 21

Accord imparfait, absence de prix du carbone, reculade face au lobby des transports aérien et maritime, engagement insuffisant pour sauver les États les plus vulnérables face au réchauffement climatique… Les critiques ne manqueront pas et il était légitime d’attendre davantage de la COP 21. Pourtant, un accord est un compromis qui demande du doigté et de la diplomatie, surtout lorsqu’il implique 195 pays et l’Union européenne. La présidence de Laurent Fabius a été unanimement louée et a permis d’atteindre un accord ambitieux. Impossible de parler de fiasco comme lors de la COP 15 à Copenhague (Danemark), en 2009. Aller vers un réchauffement climatique inférieur à 2 °C, et tendre vers 1,5 °C pour répondre aux attentes des États les plus vulnérables, n’a pas été une mince affaire. Tout comme s’engager sur la notion de neutralité carbone pour la seconde moitié du siècle. Assurer le financement après 2020 de la transition énergétique des pays en voie de développement n’était pas gagné d’avance. Le mouvement semble enclenché. Et ce ne sont pas quelques grincheux comme l’Arabie saoudite, l’Irak et le Venezuela, qui se sont opposés à un prix du carbone revendiqué par la moitié des États et un grand nombre d’entreprises, qui changeront la face du monde. « Si on ne cherchait qu’un accord de façade, nous n’aurions pas de difficultés. Si le texte n’était pas ambitieux, il aurait pu finir dans les temps », a assuré Matthieu Orphelin, le porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot. Le plus grand succès de ces deux semaines restera la sensibilisation de la société civile, du monde de l’entreprise, des élus locaux… Reste maintenant à sensibiliser le plus grand monde. « Il faut agir d’ici à 2020. Sinon, quoi que l’on fasse après, nous nous dirigerons au minimum vers 3 °C », avait prévenu Jean Jouzel, l’ancien vice-président du Giec dans nos colonnes, avant la COP 21. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle