"Il vaut mieux prolonger les centrales nucléaires existantes que de renouveler le parc"

La Cour des comptes a rendu son rapport sur les coûts de la filière électronucléaire en France, mardi 31 janvier. Mathieu Chaouat, consultant chez SIA conseil spécialiste de l’énergie, répond aux questions de L’Usine Nouvelle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Usine Nouvelle - Dans son rapport, la juridiction financière chiffre les coûts de la prolongation de la durée de vie des centrales. Les investissements de maintenance annuels vont gonfler, pour atteindre un total de 55 milliards d'ici à 2025. La France en a-t-elle les moyens ?
Mathieu Chaouat -
Il faut d’abord souligner que le coût du MWh est bien moindre pour les centrales existantes, même si on doit investir dans leur prolongation, par rapport aux coûts annoncés de l’EPR (entre 70 et 90 euros du MWh). Il vaut donc mieux prolonger le plus possible les centrales existantes plutôt que de renouveler massivement le parc dans les prochaines années.

Le coût global retenu pour le nucléaire est de moins de 50 euros le MWh. Cette énergie reste donc très compétitive.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

EDF avait déjà estimé à 600 millions d’euros la prolongation pour 10 ans et pour chaque réacteur (soit 58 au total). Donc ils ont déjà mis de l’argent de côté. A partir de 2010, ils ont déjà fortement augmenté leurs dépenses d’exploitation et de maintenance. L’opérateur a les moyens de prolonger la vie des réacteurs.

Et les demandes de l’ASN pour renforcer la sécurité des réacteurs, après Fukushima, ne changent-elles pas la donne ?
Cela ne devrait pas demander à EDF un si gros effort. Cela s’élève à 5 milliards d’euros par rapport aux 50 milliards prévus. C’est certes important mais c’est surmontable pour EDF.

Malgré tout l'électricien va fortement augmenter ses dépenses de maintenance. Cela va entraîner un accroissement du coût de production de 10 %, elle le fera nécessairement payer aux consommateurs. L’Etat devra consentir à des augmentations tarifaires sur toutes les catégories de consommateurs.

Le démantèlement coûterait plus cher ?
Il existe de réelles incertitudes sur le démantèlement. La Cour des comptes rapporte qu’il existe des fortes divergences à l’étranger. Il existe des écarts de 1 à 3.

Dans l’étude que nous avions réalisée chez Sia, nous avions trouvé des écarts beaucoup plus importants pouvant aller de 300 millions d’euros par réacteur à presque 3 milliards. Le vrai enjeu est de déterminer ce qu’il coûtera effectivement.

En résumé, l’énergie nucléaire reste compétitive, les coûts liés au démantèlement pourraient être très élevés. Pourtant si un nouveau locataire investissait l’Elysée en mai et il pourrait décider d’amorcer une sortie du nucléaire…
Dans ce cas, on anticiperait les dépenses qu’on a prévu de faire dans plusieurs années et pour lesquelles de l’argent est provisionné. Ce serait une erreur de ne pas attendre d’avoir amorti ces installations.

De plus, il faudrait remplacer la part du nucléaire dans le bouquet énergétique. Cela se ferait au détriment des objectifs environnementaux que la France s’est fixé à court terme. Car on ne pourra pas faire sans gaz et sans charbon.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS