Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Il sait fidéliser les clientsLe patron de Groupe D marie marketing et high-tech pour renforcer les liens entre les industriels et leurs meilleurs clients.

Publié le



Il sait fidéliser les clients

Le patron de Groupe D marie marketing et high-tech pour renforcer les liens entre les industriels et leurs meilleurs clients.



Ce n'est pas sa première cotation, le jeudi 21 janvier, qui l'aura empêché de dormir. L'introduction de sa société, Groupe D, sur le nouveau marché a tout pour séduire les investisseurs. Non, ce qui hante les nuits de Sylvain Forestier, c'est les 30 % de croissance qu'il a annoncés à ses futurs actionnaires et à ses clients pour 1999 : " Maintenant, il me faut tenir ces objectifs ", affirme-t-il, presque grave, mais pas vraiment inquiet. Et pour cause : des industriels comme Renault, Nivea, Danone et 3Com sont fidèles depuis des années à ce jeune chef d'entreprise de 38 ans . Expert dans l'art de fidéliser les clients, Sylvain Forestier a su retenir les siens. Ainsi, la marque Nivea n'est pas près de lui tourner le dos : elle a réalisé 20 % de croissance cette année sur un marché qui en affiche 3 %. La méthode ? Repérer les bons consommateurs et leur vendre plus. Ainsi, il écrit quatre fois par an à 1 million de consommateurs de la marque d'hygiène et cosmétique triés sur le volet. La vente par téléphone de cuisines équipées, très peu pour lui. " Nous sollicitons les consommateurs pour quelque chose qu'ils ont eux-mêmes demandé ", précise Sylvain Forestier. Exemple : il gère des " hot line " pour de grands constructeurs informatiques. C'est lui aussi qui a répondu à 40 000 appels lors de la privatisation de la CNP. Cet entrepreneur des temps modernes, familier du Web et pionnier de la publicité interactive, a su avant les autres associer les nouvelles technologies au marketing direct. Une compétence encore rare en Europe. Lancé dans l'aventure avec trois associés à la sortie de l'Essec en 1984, cet ex-président des juniors entreprises définit rapidement sa stratégie : intégrer tous les métiers du marketing direct. De la promotion des ventes à l'animation de réseau, en passant par la stimulation et le marketing téléphonique, Groupe D s'appuie sur des technologies ultrasophistiquées pour établir une relation individuelle très poussée avec les consommateurs de ses clients.

Son développement est à l'image de cet homme pressé. En deux ans, il a racheté trois sociétés, deux dans la gestion des bases de données et une dans le marketing téléphonique. Aujourd'hui, avec plus de 170 millions de francs (25,9 millions d'euros) de chiffre d'affaires, sa société se situe parmi les leaders sur ce créneau du marketing " one to one ". " Je me rends régulièrement aux Etats-Unis pour voir comment le marché et les techniques évoluent ", précise ce patron exigeant, à l'affût de nouvelles acquisitions en Europe. Pas étonnant qu'avec des taux de croissance de 30 % par an on le retrouve comme vice-président de l'association Croissance +, lobby de dirigeants d'entreprise. Rien de surprenant non plus dans les hobbies de ce père de trois enfants qui s'adonne à l'escalade et au ski en poudreuse. Car ce pilote privé, à la stature imposante, capable de voler par tous les temps, n'a qu'une ambition : aller toujours plus vite et toujours plus haut.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle