IL RÊVE DE GRAND "ESPACE"EUROPÉEN

Partager



IL RÊVE DE GRAND "ESPACE"EUROPÉEN



Beaucoup de déclarations d'intentions, mais trop peu d'argent mis sur la table. Philippe Cayla, administrateur du Centre d'analyse sur la sécurité européenne (Case), ne se satisfait pas de l'embryon de coopération établie par l'industrie spatiale européenne avec les pays de l'ex-bloc soviétique. Par souci "idéologique". "Pour résoudre les problèmes de sécurité, il est important de coopérer, et l'espace est l'un des secteurs où l'on peut le faire." Par logique économique. "Ces pays ont un savoir-faire non négligeable dont on peut tirer un grand bénéfice." La preuve que l'Europe spatiale peut s'étendre jusqu'à Vladivostok, cet ingénieur des Mines et énarque dont le nom a des accents du sud de l'Auvergne a voulu la faire "par deux" en conviant quelques tandems industriels franco-russes à témoigner, lors d'un colloque "Politique spatiale Europe-CEI", le 9juin dernier au Palais du Luxembourg. Parmi cette poignée de pionniers, Alcatel-Espace et le fabricant de plates-formes NPO-PM, Matra Marconi Space et les centres de contrôle au sol de TSUP, Aérospatiale et CSKB, ou encore SEP, qui envisage des partenariats sur de nouvelles techniques de propulsion avec CADB et Koptev. A ceux qui estiment qu'il est encore "trop tôt" pour s'ouvrir à l'Est, Philippe Cayla oppose son expérience de la prospective et sa carte de visite bilingue, franco-russe. En charge depuis 1993 des nouveaux projets de l'organisation Eutelsat, il a occupé pendant plusieurs années la fonction de directeur de la stratégie chez Matra Espace, aiguillé par son goût des technologies de pointe. Selon lui, les Américains ont moins tardé à prendre conscience de l'importance du pôle spatial soviétique, qui emploie encore 500000personnes et lance une cinquantaine de satellites par an, soit plus que l'Europe et les Etats-Unis réunis. La présence, pour la première fois, de l'Agence spatiale russe (RKA) au Salon du Bourget augure-t-elle d'un renforcement de la coopération Europe-CEI ? Il y voit en tout cas un "signe". Nadine BAYLE

USINE NOUVELLE N°2507

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS