Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

"Il reste à relever beaucoup de défis spécifiques à l’alimentaire", estime le patron de la marketplace Amazon France

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le , mis à jour le 27/03/2018 À 06H25

Entretien Monoprix et Amazon ont annoncé le 26 mars un partenariat, afin de proposer les produits alimentaires de Monoprix aux clients du service Amazon Prime Now à Paris et dans sa proche banlieue dès cette année. Que représente la France, et en particulier le stratégique secteur alimentaire pour le géant de l’e-commerce ? Patrick Labarre, directeur de la marketplace Amazon France, s'était récemment confié à L’Usine Nouvelle.

Il reste à relever beaucoup de défis spécifiques à l’alimentaire, estime le patron de la marketplace Amazon France
Patrick Labarre, directeur de la marketplace Amazon France
© contact@bnpix.fr

L'Usine Nouvelle - Que représente l’alimentaire pour Amazon ?

Patrick Labarre - Amazon s’est initialement lancé dans les produits culturels, puis progressivement diversifié pour offrir aux clients la meilleure expérience d’achat possible en offrant un large choix de produits, au meilleur prix, associés à des services de livraison rapides et garantis. Aujourd’hui, nous disposons de 31 boutiques très variées, dont, depuis 2015, deux boutiques Epicerie et Bières Vins et Spiritueux. A travers ces boutiques nous soutenons les talents et l’excellence française dans le secteur alimentaire, en contribuant à la découverte et au développement de l’activité des PME du secteur. 

En rejoignant notre marketplace, les PME du secteur viennent élargir notre offre en amenant des spécialités régionales, des savoir-faire qui leur sont propres. En contrepartie, ils bénéficient du savoir-faire d’Amazon en termes de logistique, de vente et de marketing pour étendre leur zone de chalandise en France et à l’international, grâce aux différents services que nous pouvons offrir.

Quelles sont vos priorités ?

Offrir la meilleure expérience client, en satisfaisant les trois besoins de base : un très large choix de produits, des prix compétitifs et des services de livraison fiables. Le service Expédié par Amazon les aide notamment à développer leur activité en France et à l’international en accédant d’une part aux ressources logistiques internationales d’Amazon et d’autre part aux millions de clients Prime qui bénéficient d’options de livraison rapides et gratuites.

Mais comment résoudre la complexité de la vente en ligne des produits alimentaires, et notamment la livraison du frais ?

Il reste en effet beaucoup de défis à relever, spécifiques à l’alimentaire : le défi d’un panier très faible, l’aspect logistique… L’innovation est au cœur de notre stratégie pour accompagner les nouveaux modes de consommation des clients. Avec le service Prime Now, nous proposons plus de de 30 000 références de produits du quotidien parmi lesquels, dans l’alimentaire, les produits des magasins Bio c’Bon, Fauchon, Lavinia et des boucheries Metzger, afin d’offrir à nos clients des livraisons rapides de produits du quotidien de haute qualité.

Pour les produits frais, si les vendeurs s’appuient sur les bons partenaires en logistique et dans le suivi de la chaîne du froid, ils peuvent gérer eux-mêmes la livraison, comme le fait par exemple la PME Poissonnerie.com ou encore Toupargel qui a annoncé se relancer sur le digital en partenariat avec Amazon.

Quand prévoyez-vous d’atteindre la rentabilité dans ce secteur ?

Comme l’écrivait Jeff Bezos dans sa lettre aux actionnaires d’Amazon en 1997, nous pensons long terme ! Si on garantit l’offre la plus large de produits, au bon prix et avec la bonne livraison, il n’y a aucune raison que nos clients ne reviennent pas. Amazon, c’est aussi une culture : l’innovation est au cœur de notre ADN, nous assumons les échecs et nous apprenons rapidement. C’est comme cela que l’on avance !

Le premier magasin Amazon Go vient de s’ouvrir au grand public aux Etats-Unis. A quand la France ?

J’ai eu la chance de m’y rendre à Seattle, c’est un concept extraordinaire ! Mais je ne dispose d’aucune information sur son arrivée en France…

Propos recueillis par Gaëlle Fleitour

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle