Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Il rentabilise le patrimoine immobilierLe lauréat du premier Trophée Nacore est un novateur dans une fonction qui en compte peu.

Publié le

Les entreprises citées



Il rentabilise le patrimoine immobilier

Le lauréat du premier Trophée Nacore est un novateur dans une fonction qui en compte peu.



Les 750 salariés du siège d'Alcatel, installés depuis fin 1998 sur 35 000 mètres carrés dans le VIIIe arrondissement de Paris, ont tous un jour composé le " # 33 " sur leur téléphone. Parce que l'ampoule de leur bureau avait sauté, qu'ils souhaitaient réserver une salle de réunion ou en raison de la défaillance de la climatisation, d'un télécopieur ou de leur ordinateur. " Entretien technique, services à la personne ou systèmes de communication, nous n'avons plus qu'un seul interlocuteur, le Help Center. A notre prestataire extérieur, ensuite, d'intervenir dans le délai contractuel fixé, selon le problème posé ", explique Bertrand Sauzay, 53 ans, directeur de l'immobilier d'Alcatel et initiateur de ce concept, baptisé Global Services. Une idée qui aura permis au groupe " de professionnaliser le métier d'hôtellerie ", mais, surtout, " de réduire le coût des services généraux sur le siège de 25 à 30 % ". Cette innovation, inaugurée rue La Boétie par Cegelec (aujourd'hui groupe Alstom), puis étendue à tous les sites d'Alcatel, a valu en décembre à Bernard Sauzay le premier Trophée du directeur immobilier 1999. Un prix remis par le chapitre français de l'association américaine Nacore International. Diplômé de l'école des Ponts, ce Lyonnais, fils d'un administrateur de biens, passe un an aux Etats-Unis, puis travaille à Paris et à Lyon pour la Serete, avant de créer, en 1977, avec deux amis, sa société. P-DG de Socly Ingénierie jusqu'en 1993, année où il passe la main à Sogelerg, il reste salarié de ce groupe deux ans durant à Lyon, avant de monter à Paris pour en développer l'activité tertiaire. En charge de l'audit des actifs immobiliers du groupe de télécommunications en Ile-de-France, il se voit proposer sa mise en oeuvre par l'équipe de Serge Tchuruk, P-DG. " Maître d'ouvrage, je pouvais concrétiser des idées que j'avais longuement mûries dans mes fonctions précédentes, et c'était l'occasion de voir une grosse machine internationale de l'intérieur ", explique cet ancien élu de Charbonnières-les-Bains, près de Lyon, curieux de tout. Responsable à la fois de la construction ou du choix d'un bâtiment et de son exploitation, Bertrand Sauzay, aidé de trois personnes, définit la stratégie des "assets " du groupe, soit plus de 5 millions de mètres carrés dans 130 pays. Après le Global Services, il s'attache à définir les critères d'un " bon " immeuble : " L'idée est d'arriver à un standard par culture et par salarié pour, ensuite, pouvoir qualifier nos immeubles. Un exercice très complexe, juge-t-il, mais indispensable pour rester adapté au marché... " La financiarisation du patrimoine étant, selon lui, une évolution inévitable.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle