Il réhabilite l'aluminium

Partager



Il réhabilite l'aluminium

Eté studieux pour Bernard Legrand, P-DG d'Aluminium Pechiney et patron de l'ensemble des activités métallurgiques du groupe, présidé depuis quelques semaines par Jean-Pierre Rodier, qui a succédé à Jean Gandois. Fin juillet, en sa qualité de président de l'International Primary Aluminium Institute, qui regroupe les producteurs de tous les pays, il suivait à Canberra, en Australie, les travaux de la Conférence multilatérale sur l'aluminium, destinée à remettre un peu d'ordre sur les marchés. Quelques jours plus tard, il était reçu à Moscou par le Premier ministre de la Fédération de Russie, Victor Tchernomyrdine, pour se voir confirmer le mandat confié à la société française pour réaliser la modernisation de deux des principales électrolyses russes, Bratsk et Krasnoïarsk. Au moment où les prix du métal se redressent, ce double succès marque un début de revanche pour la branche aluminium de Pechiney, dont le prestige avait quelque peu souffert de l'attention portée par le groupe à la boîte boisson. Mais Bernard Legrand ne semble pas pour autant destiné à renouer avec le style des "barons" de l'aluminium, même s'il a fait toute sa carrière industrielle chez Pechiney, où il est entré en 1976. A 52 ans, ce polytechnicien, membre du corps des Mines, à l'allure toujours juvénile, n'a rien d'un hiérarque. Sans tomber dans les pièges du cynisme ou de l'ironie facile, il porte volontiers un regard décalé sur les faits et les hommes. Un art réaliste de diriger et de décider, bien dans la couleur de l'époque.



USINE NOUVELLE - N°2468 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS