Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Il n'y aura pas de sous-marin supersonique chinois

Julien Bergounhoux ,

Publié le

Un groupe de scientifiques chinois aurait développé un nouveau procédé de supercavitation (système de propulsion sous-marine à grande vitesse). Une innovation qui, aussi prometteuse soit-elle, ne représente pas une révolution technologique pour le déplacement sous-marin.

Il n'y aura pas de sous-marin supersonique chinois

Des chercheurs chinois de l'Institut de technologie de Harbin affirment avoir mis au point une nouvelle méthode de supercavitation. La supercavitation est une technologie de propulsion sous-marine qui implique de créer une bulle d'air (en général grâce à l'émission d'un gaz suffisamment chaud pour vaporiser l'eau) qui enveloppe l'objet à propulser. Le frottement ne se fait alors plus avec l'eau mais avec le gaz, ce qui lui permet d'aller beaucoup plus vite. Jusqu'à présent, les russes ont été les principaux instigateurs de cette technologie, notamment avec leur torpille VA-111 Shkval, mise en service en 1977. Celle-ci est capable d'atteindre une vitesse de 370 km/h dans l'eau, contre 190 km/h au maximum pour une torpille moderne à propulsion traditionnelle. [...]

Lire l'intégralité de cet article sur Industrie & Technologies

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle