Il faut sécuriser STX France

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Il faut sécuriser STX France
Le chantier naval dispose d’un carnet de commandes avec une visibilité sur dix ans.
À Saint-Nazaire, la CFDT tire la sonnette d’alarme. Dans un communiqué, le syndicat indique : « La mise en redressement judiciaire – et le risque de liquidation qui s’ensuit – du groupe STX Offshore & Shipbuilding impose un nouveau calendrier pour trouver un actionnariat à STX France. » Alors que le chantier naval affiche un carnet de commandes pratiquement plein sur dix ans, il n’a toujours pas trouvé de repreneur, le concurrent italien Fincantieri ne s’étant jamais déclaré. Les collectivités locales (la région Pays de la Loire, la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire), des industriels (DCNS en premier lieu) se sont déjà intéressés à STX Saint-Nazaire, sans suite. Mais la bonne santé du chantier pourrait faire bouger les choses, d’autant[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte