« Il faut décloisonner les réseaux de communication pour mieux gérer la ville »

Le salon la Mêlée Numérique, qui s’est tenu à Toulouse du 25 au 26 avril, mettait cette année à l’honneur le thème de la ville intelligente. Ce concept vise à faire communiquer les infrastructures, transports, et bâtiments pour faciliter la vie des citoyens. Mais pour le faire à grande échelle, il faut optimiser l’utilisation des réseaux de communication, explique Patrick Vial, directeur développement transports chez Spie Sud Ouest.

Partager
« Il faut décloisonner les réseaux de communication pour mieux gérer la ville »
Patrick Vial, directeur développement transports chez Spie Sud Ouest

Industrie & Technologies : Quelles sont les promesses d’une ville intelligente ?

Patrick Vial
: Les informations fournies par les capteurs dispersés dans les infrastructures urbaines permettent de gérer la ville de manière plus dynamique. On peut par exemple mieux articuler les transports en commun, piloter l’éclairage urbain plus finement, gérer les cycles des feux de signalisation pour fluidifier le trafic, informer sur les disponibilités de places de stationnement y compris en surface, surveiller le taux de remplissage des bennes à ordure pour la collecte. Et ce ne sont que quelques exemples.


I&T : Ces applications sont-elles futuristes ?

PV : Au contraire , elles sont possibles dès maintenant. Parmi les applications que j’ai citées, beaucoup existent déjà dans certains centres villes. Techniquement, on sait faire remonter les informations de capteurs via les réseaux de communication. Pour généraliser ces pratiques, le problème est plutôt organisationnel, car utiliser les réseaux de communication – fibre optique ou ondes radio - coûte cher. Il faut donc optimiser leur utilisation.


I&T : Comment ?

PV : Aujourd’hui, les gestionnaires de transports, des eaux, des déchets ou de voirie disposent souvent chacun de leur propre réseau de communication dédié. Il faut décloisonner tout cela. Les agglomérations doivent impulser l'élaboration des schémas directeurs pour que le déploiement et l’utilisation de ces réseaux soit fait en bonne intelligence. Cela passe aussi par le développement de protocoles de communication interopérables.


I&T : Est-ce la seule voie pour développer la communication des infrastructures ?

PV : Dans l’immédiat, c’est ce qui parait le plus facile à mettre en œuvre. Après, il y a un travail constant sur la conception de capteurs moins gourmands et sur l’établissement de protocoles de communication bas débit. Pour chaque application, il faut aussi mener une réflexion sur la nature des informations dont on a besoin, pour ne transmettre que les plus pertinentes.

Propos recueillis par Hugo Leroux

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Bâtiment Travaux publics

Escabeau isolant Pro Intensif

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS