Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

"Il faut arrêter de dire que les constructeurs français ne sont pas des industriels !", selon Denis Martin (PSA)

Pauline Ducamp ,

Publié le

Entretien Alors que le groupe négocie un accord compétitivité, Denis Martin, directeur industriel de PSA, présent au salon de Francfort, rappelle que les sites français ont déjà beaucoup fait de progrès depuis trois ans dans ce domaine.

Il faut arrêter de dire que les constructeurs français ne sont pas des industriels !, selon Denis Martin (PSA) © PSA

L'Usine Nouvelle - Comment allez-vous tenir votre objectif d'utilisation de 100% de vos capacités de production d'ici 2015?

Denis Martin - Nos usines tournent aujourd'hui à 70% de leurs capacités en moyenne. La fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois en 2014, la charge supplémentaire de l'usine de Poissy pour produire la C3 et le lancement de nouveaux modèles nous amènera à plus de 90% d'utilisation. Pour atteindre les 100% restent  la discussion que nous menons actuellement avec les partenaires sociaux et des ajustements dans les usines.

Quels sont ces ajustements? Comment rendre une usine compétitive?

Quatre facteurs sont à prendre en compte. D'abord le coût du travail. Il est de 35 euros en France, contre 33 euros en Allemagne. En Espagne, où nous avons aussi négocié des accords de flexibilité, il est de 22 euros. Et à Manguale (Portugal) ce coût tombe à un peu moins de 10 euros de l'heure. Ensuite une usine compétitive est une usine compacte, avec des flux très proches, pas de stocks encombrants, des process efficaces. Il faut également des équipes autonomes avec des objectifs en terme de qualité, de sécurité et de volumes et de délais. Enfin il faut un engagement pour l'avenir du groupe des managers comme des partenaires sociaux.

Tous ces critères peuvent être mis en place dans les usines françaises ?

A Sochaux (Doubs) par exemple, nous appliquons déjà ces méthodes. Cet été, nous avons refondé toute la partie logistique en travaillant avec nos fournisseurs. Il y a une ligne d'assemblage et une ligne de ferrage toutes neuves. Nous réalisons des investissements lean. On peut faire de très vieilles usines des usines performantes. Il faut arrêter de dire que les constructeurs français ne sont pas des industriels ! Notre approche industrielle est une des meilleures.

Quelles sont dans le groupe les usines-modèles en matière de compétitivité ?

Les sites de Vigo (Espagne), Trnava (Slovaquie) et Sevelnord (Nord). La semaine dernière j'étais en Chine et les process mis en place à Sevelnord étaient montrés en exemple.

A Sevelnord, les salariés ont accepté de signer un accord de compétitivité car un modèle était posé en contrepartie. Allez-vous donner des garanties en volumes et modèles pour tous les sites français ?

Depuis trois ans, PSA a mis en place un plan directeur pour tous ses sites industriels, avec un horizon de plus de cinq ans. Il se double d'un plan avec des objectifs métier par métier mois par mois, le tout lié aux plans financiers de chaque usine. C'est une vraie culture du système industriel qui fonctionne de pair avec une forte dimension économique. Mais on ne donnera pas précisément tous les modèles prévus pour tous les sites dans les années à venir. 

Propos recueillis par Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle