Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Il doit dynamiser l'industrie agroalimentaire

Publié le

Sur le départ, le secrétaire général de Danone prend la tête, pour trois ans, de l'Association nationale des industries alimentaires, forte de 10 000 adhérents.

C'était le seul candidat déclaré à la présidence de l'Association nationale des industries alimentaires (Ania). Jean-René Buisson, 56 ans, secrétaire général du groupe Danone, avait toutes les chances de remporter cette élection, en remplacement de Victor Scherrer, à la tête de cette association depuis 11 ans.

Chargée de défendre les intérêts des 10 841 entreprises du secteur, l'Ania fait face à de nouveaux enjeux, particulièrement sur la sécurité sanitaire, la nutrition et la lutte contre l'obésité, le développement durable, l'aide à l'export, l'emploi et l'attractivité du métier, ainsi que sur les relations industrie-commerce. Des domaines que Jean-René Buisson connaît bien pour avoir occupé de nombreuses fonctions chez Danone. Depuis 1979 chez le géant du yaourt, ce titulaire d'une maîtrise de droit privé a aussi bien piloté des usines que dirigé la filiale « eaux » en Italie.

Toutefois, il s'est surtout illustré à la tête des ressources humaines. A ce poste, il était responsable de la politique humaine et sociale de 110 000 salariés. Une tâche difficile quand il s'est agi de gérer, tant avec les salariés qu'avec les médias, le bruyant plan social de la branche « biscuits » en Europe, celui qui a fait descendre les « petits LU » dans la rue. En 2001, Franck Riboud, P-DG de Danone, l'avait nommé secrétaire général et membre du comité exécutif du groupe. Mais, Jean-René Buisson avait annoncé qu'il quitterait Danone fin juin 2004.

Outre sa passion du golf qu'il partage avec Franck Riboud, il devra swinguer entre les intérêts des nombreuses PME de l'alimentaire et ceux des grands groupes qui ne sont pas toujours les mêmes. « Je tenterai de trouver le dénominateur commun », plaide-t-il.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle