Economie

IG Metall met en garde la direction d'EADS

, ,

Publié le

Le puissant syndicat allemand IG Metall a mis en garde ce jeudi 21 novembre la direction d'EADS contre la rupture des engagements pris, au lendemain d'informations de presse faisant état d'un projet de suppression de quelque 8 000 postes.

IG Metall met en garde la direction d'EADS © EADSpics - Flickr - c.c.

Après la publication d'informations faisant état d'un projet de suppression de 8000 postes dans la branche défense et espace d'EADS, le puissant syndicat allemand IG Metall a tenu à mettre en garde la direction du groupe européen.

Mouvement d'action prévu le 28 novembre

"Nous ne commentons pas les spéculations des médias concernant des suppressions de poste", a déclaré Rüdiger Lütjen, président du comité d'entreprise d'EADS en Allemagne et du comité d'entreprise européen du groupe, dans une brève déclaration transmise à l'AFP. "Mais nous mettons très fermement en garde la direction du consortium contre les courses en solitaire et la rupture des engagements pris", a ajouté Rüdiger Lütjen dont le syndicat a confirmé préparer un mouvement d'action pour le 28 novembre.

Ce mouvement, prévu sur les sites situés dans le nord de l'Allemagne, était programmé depuis quelques jours déjà, en raison de craintes de suppressions de poste justement. Les infos de l'agence DPA, selon laquelle EADS pourrait profiter du regroupement de Cassidian, Astrium et Airbus Military au sein de la division Airbus Défense et Espace pour procéder à une baisse des effectifs allant "jusqu'à 20%", ont donc confirmé ces craintes. Les trois entreprises employant ensemble 40 000 personnes, cela signifierait la suppression de 8000 emplois.

Des annonces attendues pour le 9 décembre

Un porte-parole d'EADS a de son côté assuré à l'AFP qu'"aucun chiffre n'a été décidé. Aucun chiffre n'existe" et qu'il ne voyait donc "pas de raison de commenter" ces informations. "Nous présenterons d'abord nos projet aux comités d'entreprise avant de communiquer", a-t-il ajouté.

Des annonces sont attendues pour le 9 décembre, lors de la prochaine réunion du comité d'entreprise européen qui se tiendra à Munich.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte