International

IBM se désengage des puces au prix fort

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

IBM se désengage des puces au prix fort
Une cession qui vaut 4,7 milliards de dollars.
© Jon Simon / IBM
IBM cède ses semi-conducteurs à GlobalFoundries. Mais, cette activité étant déficitaire, il va verser 1,5 milliard de dollars au repreneur. À quoi s’ajoutent 3,2 milliards, pour dépréciation d’actifs. Au total, la cession lui coûtera 4,7 milliards de dollars. C’est le prix à payer pour se débarrasser d’une activité à la dérive, qui affichait en 2013 une perte de 700 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 1,4 milliard. Si Big Blue accepte de payer autant, c’est aussi pour préserver son indépendance technologique. Le deal lui garantit de continuer à faire fabriquer les processeurs Power de ses serveurs dans les usines transférées à GlobalFoundries. Il aurait pu décider de les fermer au lieu de les céder, et confier la fabrication de ses processeurs à des[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte