Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

IBM, roi des brevets aux Etats-Unis pour la 26e année consécutive

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Infographie Pour la 26e année consécutive, IBM demeure l’entreprise qui décroche le plus de brevets aux Etats-Unis. Avec 9100 obtenus en 2018, il devance Samsung Electronics, Canon et Intel, et fait presque jeu égal avec Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft réunis.

IBM, roi des brevets aux Etats-Unis pour la 26e année consécutive
Travaux R&D d'IBM sur l'ordinateur quantique
© IBM

IBM toujours indétrônable dans la propriété intellectuelle. Pour la 26e année consécutive, le vétéran informatique américain, pourtant fortement bousculé par des géants du numérique tels que Google, Amazon et Salesforce, reste le champion des brevets décrochés aux Etats-Unis. Selon les chiffres d’IFI Claims Patent Services, il a obtenu 9100 brevets en 2018, contre 9043 en 2017.

Il fait presque deux fois mieux que le numéro deux du classement, le coréen Samsung Electronics (5850 brevets), et trois fois mieux que le numéro trois, le japonais Canon (3056 brevets). Il pèse plus que Microsoft, Apple, Google et Amazon réunis (8687 brevets) et fait presque jeu égal avec l’ensemble des GAFAM (9289 brevets), qui incluent en plus Facebook.

1 600 brevets dans l'intelligence artificielle

Les brevets décrochés en 2018 par IBM protègent des inventions réalisées par 8500 de ses chercheurs, scientifiques et concepteurs dans 48 pays. Ils concernent pour 2000 d’entre eux le cloud computing, 1600 l’intelligence artificielle et 1400 la cybersécurité. Ils touchent également des domaines comme l’ordinateur quantique, la Blockchain ou encore les semi-conducteurs même si Big Blue est sorti en 2015 de la production de puces électroniques au profit du fondeur américain GlobalFoundries.

IBM investit environ 7% de son chiffre d’affaires en R&D, ce qui représente un effort annuel autour de 5,5 milliards de dollars. Le groupe, dirigé par Ginni Rometty, s’impose comme un grand pourvoyeur de technologies sur le marché de la propriété intellectuelle, n'hésitant pas à vendre une partie de son portefeuille à l'instar de ce qu'il a fait en 2016 pour Western Digital. La valorisation de son portefeuille de brevets lui rapporte bon an mal an 1 milliard de dollars de revenus.

Expulsé du Top 10 des entreprises les plus innovantes

Mais le nombre de brevets n'est qu'un indicateur parmi d'autres de la valeur d'innovation d'une entreprise. Selon le dernier rapport du cabinet PwC (ex-Booz & Company) sur l'innovation, IBM ne figure pas dans les 20 plus gros dépensiers en R&D. Ceci ne l’a pas empêché de faire partie du Top 10 des entreprises les plus innovantes au monde jusqu’en 2017 aux côtés de stars du numérique comme Apple, Google, Amazon ou Microsoft. Mais en 2018, il en a été expulsé par Intel qui a pourtant décroché "seulement" 2735 brevets.

Source: IFI CLAIMS Patent Services

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle