Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

IBM préfère l'Inde à l'Europe

, ,

Publié le

Après avoir annoncé la suppression de 10 000 postes sur le Vieux Continent, IBM envisagerait d'embaucher cette année 14 000 personnes en Inde.

L'indiscrétion est venue des syndicats américains. Selon un document classé confidentiel par IBM et transmis au New York Times par l'organisation syndicale WashTech (Washington Alliance of Technology Workers), Big Blue envisagerait d'embaucher 14 000 personnes en Inde d'ici à la fin 2005. Intitulé « India 2002 to 2005 », le document souligne que les effectifs d'IBM en Inde ont déjà quadruplé entre 2002 et 2004, passant de 6 000 à 24 000 salariés.

L'information fait grincer les dents aux Etats-Unis comme en Europe. En mai dernier, IBM a en effet annoncé un plan d'économies drastique, incluant la suppression de 13 000 postes dans le monde, dont environ 10 000 sur le Vieux Continent.

Un marché dynamique

Pour l'instant, les dirigeants d'IBM n'ont ni confirmé, ni démenti, l'information mais ont mis en avant le dynamisme du marché indien pour justifier le renforcement des effectifs dans la région. Sans doute. Mais l'impact du transfert sera également considérable en terme de rentabilité. Selon le cabinet d'études américain NeoIT, le salaire annuel moyen d'un jeune informaticien indien oscille autour de 5 500 euros tandis que celui d'un manager confirmé atteint 13 000 euros. En comparaison, un jeune informaticien français gagne plus de 27 000 euros par an et un manager entre 50 000 et 70 000 euros.

IBM n'est pas le seul à vouloir exploiter ces disparités salariales. Dell, Microsoft, CapGemini, etc., tous les grands de la high-tech renforcent aujourd'hui leur présence en Inde. Une vague de fond qui a de quoi décourager bon nombre de leurs salariés européens.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle