Quotidien des Usines

IBM La Gaude menacé à l'horizon 2014 ?

Michel Bovas (Alpes-Maritimes) , , , ,

Publié le

Selon les syndicats, le site historique des Alpes-Maritimes pourrait fermer ses portes à l'horizon 2015. Il emploie encore 680 ingénieurs et fait travailler en sous-traitance près de 180 salariés chez les prestataires. IBM répond qu’il s’agit d’abord d’un problème immobilier.

IBM La Gaude menacé à l'horizon 2014 ?
IBM La Gaude
© Google Maps

C'est encore l'un des principaux employeurs industriels de l'agglomération niçoise. La direction d'IBM aurait engagé une réflexion sur ses implantations dans les Alpes-Maritimes. Plusieurs options seraient à l'étude au sein de la société: maintien du site à La Gaude ou regroupement à Sophia-Antipolis où elle dispose d'une autre implantation après le rachat de la société Ilog ou dans la plaine du Var à proximité de Nice.

D'ores et déjà, le fonds de pension Matrix, qui a acquis le site de La Gaude pour 32 millions d'euros en 2003, aurait des difficultés à louer les surfaces libres. Une situation qui le conduit à remettre à la vente le vaste ensemble immobilier (45 000 m² sur 15 hectares) avec une belle plus-value financière. IBM souhaite également rationnaliser la gestion de ses sites de La Gaude et Sophia-Antipolis et celui de Marseille (Bouches-du-Rhône).

En juillet, IBM avait déjà annoncé la délocalisation vers la République Tchèque, la Pologne et l'Inde, de certaines prestations (infogérance, exécution de services et support technique pour clients) effectuées en sous-traitance par des sociétés locales. Les syndicats prévoient que ce transfert d'activités pourrait même toucher 150 emplois locaux à terme. Ils évoquent également la suppression de 40 à 50 postes d'ici 2014 au sein de la société IBM. Autant d'éléments qui inquiètent les salariés qui constatent année après année la réduction des effectifs d'IBM France au profit d'autres pays, dont l'Inde.

Selon la direction d’IBM France, des réflexions portent essentiellement sur le site de La Gaude dont le bail avec l’actuel propriétaire, le groupe Matrix, arrive à expiration en 2015. Les réflexions portent soit sur un maintien de l’activité et du centre clientèle à La Gaude, soit un transfert dans d’autres locaux à Sophia Antipolis ou dans la plaine du Var à proximité de Nice. Pour la sous-traitance, le groupe américain tient compte des exigences de ses clients. Il adapte son offre, produit avec le recours à la sous-traitance locale ou dans d’autres pays. Il confirme son souhait de rester présent dans cette région.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte