IAG, propriétaire de British Airways, affiche une perte de 1,14 milliard d'euros au premier trimestre

LONDRES (Reuters) - IAG, la maison mère de la compagnie aérienne British Airways, a fait état vendredi d'une perte d'exploitation avant éléments exceptionnels de 1,14 milliard d'euros au premier trimestre, pénalisée par les restrictions de voyages liées à la crise sanitaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

IAG, propriétaire de British Airways, affiche une perte de 1,14 milliard d'euros au premier trimestre
IAG, la maison mère de la compagnie aérienne British Airways, a fait état vendredi d'une perte d'exploitation avant éléments exceptionnels de 1,14 milliard d'euros au premier trimestre, pénalisée par les restrictions de voyages liées à la crise sanitaire. /Photo d'archives/REUTERS/Hannah McKay

Cette perte est légèrement supérieure à celle de 1,17 milliard d'euros prévue par les analystes alors que le transporteur aérien n'a opéré qu'à seulement 20% de ses capacités au cours des trois mois se terminant en mars.

IAG, également propriétaire des compagnies aériennes Iberia, Vueling et Aer Lingus, ne prévoit qu'une faible augmentation des capacités de vols à 25% pour le trimestre avril-juin, malgré l'espoir d'une reprise des voyages en Europe dès la fin mai.

Le transporteur aérien a déclaré avoir réduit sa consommation hebdomadaire de trésorerie à 175 millions d'euros, soit mieux que les 185 millions d'euros par semaine qu'il avait précédemment prévus pour la période.

Le groupe a également déclaré qu'il disposait d'une trésorerie de 10,5 milliards d'euros à la fin du premier trimestre.

Etant donné les incertitudes entourant l'évolution de la pandémie, IAG n'a pas fourni de prévisions financières pour 2021.

Jeudi, Air France-KLM a publié de son côté une perte d'exploitation sur la période janvier-mars de 1,18 milliard d'euros et a dit s'attendre à fonctionner au cours du trimestre actuel à 50% du niveau pré-pandémie de ses activités.

(Sarah Young, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS