Hycco muscle les performances des piles à hydrogène avec ses plaques bipolaires thermo-compressées

Grâce à un nouveau procédé de production de plaques bipolaires, la startup toulousaine Hycco compte faire avancer la filière hydrogène. Prochaine étape : la mise en place d'une ligne de production pilote pour les préséries.

Partager
Hycco muscle les performances des piles à hydrogène avec ses plaques bipolaires thermo-compressées
Les trois fondateurs de Hycco (Alain Fontaine, Ludovic Barbès et Romain Di Costanzo) et leur nouvelle plaque bipolaire, composant clé des piles à hydrogène PEM

Alors que la filière hydrogène a le vent en poupe et que de nombreux industriels sont dans les starting-blocks, une toute jeune start-up toulousaine se positionne avec une technologie de rupture : un procédé innovant qui permet d'améliorer considérablement les performances des piles à combustible de type PEM (piles à membrane échangeuses de protons), qui ciblent tout particulièrement le transport.

Créée en mai 2019 par trois ingénieurs (Romain Di Costanzo, Alain Fontaine et Ludovic Barbès), Hycco a mis au point un procédé de thermo-compression qui permet de produire des plaques bipolaires, composants clés des piles à hydrogène, en matériau carbone et polymère, avec des performances inégalées. « L'innovation porte à la fois sur le produit et sur son procédé de fabrication », insiste Romain di Costanzo, président de Hycco.

Des partenariats avec l'IMT Mines Albi et le Laplace

Accompagné par l'incubateur de l'IMT Mines Albi, le projet bénéficie des équipements de sa plateforme Mimausa, spécialisée dans les matériaux et les procédés. La startup travaille aussi avec des équipes du Laplace, le laboratoire plasma et conversion d'énergie du CNRS, à Toulouse.

A l'arrivée, les plaques bipolaires conçues par Hycco sont 10 fois plus compactes et 10 fois plus légères que les plaques composites actuellement proposées sur le marché, avec une durée de vie égale à celle des plaques de la filière graphite (bien plus lourdes et plus encombrantes) et nettement améliorée par rapport à celle des plaques métalliques. « Nos plaques sont les seules à réunir aujourd'hui les trois critères de la compacité, de la légèreté et de la durabilité », souligne Romain Di Costanzo.

Les composants de la prochaine génération de pile à combustible

Les prototypes sont prêts. Hycco a fait la démonstration de la faisabilité de son procédé et un premier brevet est en cours de dépôt. Pour aller plus loin vers l'industrialisation, la startup s'est rapprochée d'industriels de la filière. Car ses nouvelles plaques bipolaires devront s'intégrer dans une prochaine génération de piles à combustible.

« Nous avons engagé une première collaboration avec un fabricant de piles à combustibles, mais notre technologie intéresse aussi un fabricant d'électrolyseurs et un fabricant de batteries vanadium redox, qui utilisent des composants similaires », précise le chef d'entreprise.

Implantation d'une ligne pilote pour les préséries

Des tests de vieillissement et de validation des paramètres clefs de compatibilité des plaques dans les systèmes sont en cours avec ces premiers partenaires industriels. En parallèle, Hycco se lance dans la course aux financements. La startup a déjà décroché une bourse Deep Tech de Bpifrance et vient de remporter le trophée de l'énergie positive (doté de 20 000 euros), dans le cadre du concours Inn'Ovations de la Région Occitanie.

Pour réaliser sa ligne pilote et engager la production de préséries, la start-up elle prévoit d'investir pas loin de 2 millions d'euros d'ici 2022, pour une capacité d'environ 10 000 plaques (ou 5 000 systèmes bipolaires) par an. D'ici là, l'équipe de départ devrait être portée à une dizaine de salariés.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

76 - Martin-Église

Maîtrise d'oeuvre pour la construction de 24 logements intermédiaires

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS