Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Huron investit 10 millions d’euros dans une nouvelle usine

, , ,

Publié le

Huron, le fabricant de machines-outils dédiées à l’industrie aéronautique, construit un nouveau site d’assemblage à Eschau (Bas-Rhin). Le nouvel ensemble, fruit d'un investissement de 10 millions d'euros, permettra l’assemblage de machine-outil de grandes dimensions. Le déménagement est prévu pour le début 2019.

Huron investit 10 millions d’euros dans une nouvelle usine
Huron fabrique des machines-outils, principalement dédiées au secteur aéronautique. (Ici, la première usine d'Eschau, construite en 2012)
© P. Desmedt Usine Nouvelle

Le fabricant de machines-outils Huron investit 10 millions d’euros pour la création d’une nouvelle unité à Eschau (Bas-Rhin), dans l’Eurométropole de Strasbourg (EMS). En 2019, la PME, filiale du groupe indien Jyoti, y transfèrera ses installations depuis la ville voisine d’Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), où Huron, est installé depuis plus de 150 ans. Les locaux actuels sont désormais inadaptés aux équipements réalisés par Huron. Spécialisée dans la conception et l'assemblage de machines-outils 3 et 5 axes, en majeur partie dédiées à l'industrie aéronautique, l'entreprise emploie 160 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros, dont 80% à l'export.

Gagner en hauteur

Depuis sa reprise par le groupe indien Jyoti en 2007, Huron a retrouvé le chemin de la croissance, notamment grâce à l’amélioration de sa compétitivité consécutive à la fourniture des pièces de structure des machines-outils par les usines de la maison-mère. "Nos clients, en particulier dans l’aéronautique, ont besoin de pièces de dimensions de plus en plus importantes, comme les éléments de structures de l’A380, usinées d’un seul bloc sur des machines 5 axes continu de chez Huron, ou des pièces pour le Dreamliner de Boeing", décrit Michel Sailley, directeur général adjoint de l’entreprise.

Pour assembler ces machines, il faut une place que les actuels locaux d’Illkirch-Graffenstaden n’offrent pas, notamment en hauteur. C’est pourquoi un premier atelier de 7 000 m² a été établi à quelques kilomètres de là, à Eschau, en 2012. Une usine de 10 500 m² va le rejoindre d’ici 2019. "Notre actionnaire a été agréablement surpris de constater combien les démarches ont été menées rapidement, grâce à l’appui de l’EMS", souligne Michel Sailley.

Une troisième usine si la croissance continue

Autre atout du nouveau site : un accès facilité aux autoroutes et surtout au poste "colis lourds" du port autonome de Strasbourg, qui pourra embarquer les pièces volumineuses, nécessitant des convois exceptionnels. "La nouvelle usine rend possible la mise en marché d’une nouvelle machine à portique, doté d’une table de 5,2 m sur 2 m, d’une masse d’environ 100 tonnes. Elle permet l’usinage de pièces de 20 tonnes, dédiée par exemple à la réalisation de moules pour poids lourds, dont la réalisation était impossible jusqu’alors", ajoute Michel Sailley. Les terrains acquis par l’industriel donnent la possibilité de construire un troisième bâtiment. De quoi permettre la poursuite de la croissance du chiffre d’affaires, qui a bondi de près de 60 % depuis 2012.

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus