Huawei se réorganise et vise le grand public

L'équipementier télécoms Huawei Technologies tente de sortir de l'ombre, avec une entrée remarquée sur le marché de l'électronique grand public, présentant smartphones et tablettes dans des centres commerciaux pékinois en vue, voire lors d'un défilé à Milan.

Le groupe chinois, dont les smartphones utilisent le système d'exploitation mobile Android de Google, compte reprendre des parts de ce marché à l'iPhone d'Apple et au Galaxy de Samsung Electronics.

Confronté au ralentissement de la croissance de son activité d'équipementier sur certains marchés comme la Chine, Huawei mise sur l'expansion rapide du secteur des mobiles pour générer de nouveaux revenus, alors qu'il compte quadrupler son chiffre d'affaires annuel, à 100 milliards de dollars, d'ici dix ans.

Le groupe, dont les portables sont vendus de l'Australie au Kenya, espère voir ses ventes de combinés doubler cette année pour atteindre 60 millions, dont 15 millions de smartphones.

"Nous espérons devenir numéro trois des téléphones portables en volumes et numéro cinq en valeur d'ici cinq ans", déclare Victor Xu, directeur de Huawei Devices.

LE PROCHAIN SAMSUNG ?

Les analystes estiment qu'Huawei, qui s'est hissé à la place de numéro deux mondial des équipements télécoms en dépassant Alcatel-Lucent et Nokia Siemens Networks, est capable de relever le défi auprès du grand public.

"Je ne peux pas prédire si Huawei a de quoi devenir le prochain Samsung en Asie mais je ne peux certainement l'exclure", relève Matt Walker, du cabinet d'études Ovum.

"Il y a vingt ans, quasiment personne en Europe n'avait entendu parler du sud-coréen LG Electronics mais aujourd'hui c'est une grande marque", rappelle Hagen Fendler, directeur de la conception des combinés chez Huawei.

"Je pense que Huawei parviendra à en faire autant en Chine", estime cet ancien employé de Siemens qui fait partie des nombreux étrangers auxquels Huawei a fait appel pour étoffer son département de recherche et développement et renforcer son potentiel en termes de technologie et de design.

Mais pour parvenir à conquérir de nouveaux marchés, le groupe va devoir se pencher sur les questions d'image et de canaux de diffusion.

"Huawei doit créer une marque à laquelle les consommateurs pourront s'identifier et aura besoin de ses propres canaux de marketing, plutôt que de compter seulement sur les distributeurs", explique Ji Yongqing, auteur du livre en chinois "Le monde de Huawei".

Selon lui, les distributeurs ne sont "pas très emballés" à l'idée de vendre des portables Huawei.

L'activité d'équipements réseaux de Huawei a rencontré le succès à travers le monde, à l'exception des Etats-Unis. Le groupe chinois espère donc que ses smartphones et ses tablettes lui permettront de prendre pied sur ce marché.

En dépit d'une image renforcée par sa croissance spectaculaire et sa position au niveau mondial, les ambitieux projets d'expansion à l'international de Huawei se sont cependant jusqu'ici heurtés aux soupçons portant sur les relations du groupe avec l'armée chinoise.

Avec Tarno Virki à Helsinki, Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS