Huawei et Bain Capital renoncent au rachat de 3Com

Partager

En septembre 2007, 3Com fait l'objet d'une offre de rachat de 2,2 milliards de dollars, menée par un consortium réunissant Bain Capital et de l'équipementier télécoms chinois Huawei Technologies. Ce dernier est un partenaire privilégié de 3COM avec qui il possède une coentreprise.
Six mois plus tard, la commission américaine sur les investissements étrangers (CFIUS) a annoncé son intention de bloquer l'opération, la participation du groupe chinois posant problème pour la sécurité nationale. 3COM fournit en effet du matériel réseau pour les infrastructures gouvernementales. Huawei considère que les inquiétudes des autorités américaines sont ridicules, puisque le groupe devait posséder seulement 16,5% du capital, contre 83,5% pour l'américain Bain Capital.
Dans un communiqué, Bain a précisé que « plusieurs propositions alternatives avaient été faites, qui nous semblaient pouvoir répondre aux inquiétudes soulevées par la commission. Nous regrettons de ne pas avoir pu tomber d'accord sur une transaction alternative ». La société 3Com, en difficultés depuis sept ans, compte demander à Bain 66 milliards de dollars d'indemnités pour la rupture de leur accord.

Adèle Bouet

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS