Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Huawei entend continuer à proposer des mises à jour pour ses appareils

Publié le

LONDRES (Reuters) - Huawei Technologies a déclaré lundi qu'il allait continuer à fournir des mises à jour et des services après vente à tous les smartphones et tablettes de ses marques Huawei et Honor, à la suite d'un décret américain entré en vigueur vendredi plaçant le groupe chinois sur une liste noire.

Huawei entend continuer à proposer des mises à jour pour ses appareils
Huawei Technologies a déclaré lundi qu'il allait continuer à fournir des mises à jour et des services après vente à tous les smartphones et tablettes de ses marques Huawei et Honor, à la suite d'un décret américain entré en vigueur vendredi plaçant le groupe chinois sur une liste noire. /Photo prise le 16 mai 2019/REUTERS/Jason Lee
© JASON LEE

Les entreprises citées

Une source a dit dimanche à Reuters que Google, filiale d'Alphabet, ne fournirait plus de logiciels, de matériel informatique et de service technique à Huawei à l'exception des services disponibles en open source.

Un porte-parole de Google a annoncé dans la foulée, sans entrer dans les détails, que l'entreprise "se conformait à l'ordre et examinait les conséquences".

Les tablettes et smartphones de Huawei fonctionnent sous le système Android de Google, dont il existe une version open source, libre de droits.

Le fabricant et équipementier télécoms chinois dit lundi avoir apporté une contribution importante au développement et à la croissance d'Android dans le monde. Il ajoute vouloir continuer à bâtir un écosystème logiciel sûr et viable, avec notamment des mises à jour de sécurité.

"Huawei continuera à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente à tous les smartphones et tablettes Huawei et Honor actuels, dont ceux déjà vendus et ceux en stock dans le monde", déclare le groupe chinois.

L'administration Trump a placé jeudi Huawei sur une liste noire, rendant presque impossible pour l'entreprise l'achat de produits fabriqués aux Etats-Unis.

Le secteur des semi-conducteurs en Europe recule nettement en Bourse lundi à la suite du décret américain entré en vigueur vendredi plaçant le groupe chinois sur une liste noire.

(Paul Sandle; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle