HSBC supprime plus du tiers des postes dans la banque d'investissement en France

PARIS (Reuters) - La filiale française de HSBC va supprimer 255 postes sur 678 dans ses activités de banque de financement, d'investissement et de marchés d'ici à la fin 2021, dans le cadre d'une réorganisation du groupe à l'échelle mondiale, a annoncé mardi le syndicat FO HSBC sur son site internet.
Partager
HSBC supprime plus du tiers des postes dans la banque d'investissement en France
La filiale française de HSBC va supprimer 255 postes sur 678 dans ses activités de banque de financement, d'investissement et de marchés d'ici à la fin 2021, dans le cadre d'une réorganisation du groupe à l'échelle mondiale, a annoncé mardi le syndicat FO HSBC sur son site internet. /Photo prise le 11 mai 2020/REUTERS/Gonzalo Fuentes

La banque britannique a relancé mi-juin son programme de 35.000 suppressions d'emplois sur trois ans, qui avait été suspendu au plus fort de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, venue s'ajouter aux difficultés que traversait déjà le groupe bancaire.

Une porte-parole de HSBC à Paris a précisé à Reuters qu'un projet de réorganisation de ses activités de "Global Banking and Markets" (banque de financement, d'investissement et de marchés) avait été présenté aux représentants des salariés.

"Son principe serait de réallouer des capitaux et des ressources face aux défis structurels de cette activité, se concentrer sur des activités rentables, réduire la base de coûts et défendre notre compétitivité", précise la banque dans un communiqué transmis par courriel.

Elle ajoute que sa stratégie vise à garantir que HSBC soit une banque internationale de premier plan en Europe, en créant "une banque continentale européenne intégrée ancrée à Paris" permettant notamment aux clients de HSBC à travers le monde d'avoir accès à l'Europe continentale.

Le syndicat FO chez HSBC a précisé sur son site internet que ces départs se feront prioritairement sur la base du volontariat mais que, s'il n'y avait pas suffisamment de volontaires, il y aurait des licenciements pour motif économique", pour la "première fois" chez HSBC France.

Le quotidien économique Les Echos avait évoqué ces suppressions de postes dans son édition de mardi.

(Maya Nikolaeva, version française Myriam Rivet)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

LES ECHOS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS