Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

HP rachète les smartphones de Palm

,

Publié le

Palm a enfin trouvé son sauveur : le constructeur vient d'accepter une offre de rachat de HP le valorisant à 1,2 milliard de dollars (900 millions d'euros), dettes comprises. Pour HP, le succès de l'opération est incertain. Il dépendra notamment de sa capacité à fédérer une communauté de développeurs autour de Palm.

HP rachète les smartphones de Palm © DR

Lenovo était vu comme le repreneur le plus probable. C'était sans compter la détermination de HP à se positionner sur le marché des smartphones, un segment de marché (évalué à 100 milliards de dollars) où il n'a pas fait d'étincelles jusqu'à présent. Quelques mois après le rachat de 3Com dans les équipements réseaux, le groupe a annoncé hier soir la signature d'un accord définitif pour racheter Palm, en butte à de sérieuses et récurrentes difficultés financières. La transaction, d'un montant de 1,2 milliard de dollars, devrait être finalisée d'ici fin juillet 2010.

Brevets et marques

A cette date, HP mettra la main sur « la propriété intellectuelle et les brevets de Palm » (735,9 millions de dollars de chiffre d'affaires l'an dernier), précise Carolina Milanesi, directeur de recherche sur le segment des terminaux mobiles pour le cabinet d'études Gartner. Quid des marques ? « Leur importance est probablement moindre pour HP », d'après l'analyste : « La notoriété de Palm, certes importante aux Etats-Unis et en France, est plus faible sur d'autres marchés. Et on peut se demander si la marque HP n'est pas plus forte, y compris sur ce type de produits. »

Animation d'un éco-système de développeurs


Selon HP, le rapprochement devrait apporter à Palm la taille critique et la puissance financière qui lui font défaut actuellement pour la promotion de ses produits, y compris le Palm Pre et le Pixi, deux terminaux qui n'ont pas rencontré le succès escompté depuis leur arrivée sur le marché nord-américain.

Plus surprenant, le constructeur – qui est l'un des plus fidèles partenaires de Microsoft – se réjouit de récupérer WebOS, le système d'exploitation de Palm basé sur Linux. Il précise que cet OS (« operating system ») devrait lui permettre « de tirer profit de [nouvelles] fonctionnalités, comme le vrai multitâche et le partage d'informations toujours actualisées entre les applications ». Mais « nul ne sait si HP abandonnera Microsoft pour autant », prévient Carolina Milanesi, en soulignant que « WebOS est le système d'exploitation qui s'approche le plus de celui de l'iPhone en terme d'ergonomie ».

Quoiqu'il arrive, HP pourra, d'après elle, « compter sur sa chaîne logistique et sur ses canaux de distribution informatique pour renforcer la présence de Palm ». Mais le succès du rapprochement dépendra de « sa capacité à maintenir et à développer tout un écosystème de développeurs de services et d'applications autour des terminaux Palm. C'est ce qui fait la différence aujourd'hui pour Apple. Et ce ne sera pas simple pour HP. »

Christophe Dutheil
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle