Electronique

HP marie l'imprimante à la tablette tactile

,

Publié le

Quelques mois après le lancement d'une première imprimante connectée au Web, HP vient de mettre l'accent sur de nouvelles innovations dans le domaine de l'impression en ligne. Le constructeur américain s'apprête, en particulier, à proposer une nouvelle imprimante autonome, dotée d'un écran tactile amovible.

HP marie l'imprimante à la tablette tactile © DR

Déjà très prisées dans les domaines des loisirs numériques et de l'automobile, les tablettes tactiles vont-elles aussi s'imposer dans le monde de l'impression ? Quelques mois après avoir levé le voile sur sa première imprimante connectée, HP (114,6 milliards de chiffre d'affaires en 2009, dont 24 milliards dans l'imagerie et l'impression) vient de présenter un nouveau modèle qui réunit pour la première fois l'imprimante à une tablette amovible.

Gestion à distance des impressions


La « Photosmart eStation All-in-One », c'est son nom, est l'une des dix innovations présentées hier par HP aux Etats-Unis, aux côtés d'autres imprimantes connectées dans les gammes Officejet, LaserJet et Designjet. La grande nouveauté : elle sera commercialisée avec une tablette tactile amovible, dotée d'un écran tactile couleur de 7 pouces de diamètre. Ce qui devrait permettre aux utilisateurs, selon HP, de l'utiliser à n'importe quel endroit dans la maison, et aussi d'accéder « en un clic » aux contenus proposés par plusieurs partenaires, tels le libraire américain Barnes & Noble ou le portail Yahoo.

Autre avantage : « Grâce aux services en ligne offerts sur la tablette, l'imprimante devient autonome », souligne Gaël Bonnafous, PDG de Scimob, une société de services montpelliéraine spécialisée dans les technologies mobiles. « Il n'est plus utile de l'associer au poste de travail ou au réseau de l'entreprise pour lancer les impressions ».

Un système d'exploitation « bridé »

Mais la première tablette de HP, qui utilise une version personnalisée du système d'exploitation Android de Google selon la presse américaine, semble très « bridée » dans sa première version. Elle privilégierait notamment les applications développées par le constructeur et ses partenaires, au détriment de celles qui sont hébergées sur la place de marché Android de Google (lequel a lancé il y a plusieurs mois son propre service Google Cloud Print de gestion en ligne des impressions).

A noter enfin que l'avenir même de la plate-forme Android sur les imprimantes HP pose question. Car « HP avait évoqué la possibilité d'utiliser sur ses terminaux sa propre plate-forme WebOS, issue du rachat de Palm », rappelle Gaël Bonnafous. « Mais on n'en sait pas plus pour l'instant ».

A lire aussi :

HP se lance à son tour dans l'impression Web
Xerox ne veut plus être vu comme un « simple » fabricant de copieurs

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte